Advertisement
premium2Advertisement
premium1
premium1
Des gens reliés par des lignes
© Orbon Alija via Getty Images

Data et Business Intelligence font-ils bon ménage ?

Combbase
Le 18 mars 2020

Dans un monde où l’information est reine, où l’analyse des données est déterminante et la prise de décision est en constante évolution, la business intelligence et le big data sont rois. Pourtant, il est indispensable de les différencier pour mieux comprendre ce que chacun peut apporter au sein de l’entreprise.

La Business Intelligence (BI) désigne un ensemble d’outils, de pratiques et de techniques dont le but est de collecter des données, issues de sources internes ou externes. De son côté, le big data représente un ensemble volumineux de données à fort potentiel marketing et commercial, qui ne peuvent être traitées avec des bases de données classiques. C’est pourquoi, les entreprises sont en permanence à la recherche d’outils pour parvenir à les exploiter.

Associer Data et Business Intelligence

Data et Business Intelligence se différencient et se complètent à la fois ; leur association est primordiale. Chaque collaborateur doit être en capacité d’utiliser des data qui proviennent de sources diverses : clients, fournisseurs, gestion, marché, etc. Il est donc essentiel que les données soient pertinentes, structurées, mises à jour et pérennes ...Et il est indispensable qu’une base de données client unique ait été préalablement mise en place, car c’est la pièce maîtresse de tout projet de BI.

le BI n’est pas qu’une affaire d’informatique ; c’est aussi une histoire d’Homme, de savoir-faire et de ressources opérationnelles (en interne) pour savoir analyser et guider l’entreprise dans l’action. C’est avant tout une histoire d’équipes data, informatique et marketing qui doivent apprendre à communiquer et à travailler ensemble, en mode projet, et à viser le même objectif.

Data et BI, l’un n’est rien sans l’autre

À l’image de la com’ et du marketing direct, Data et Business Intelligence ne sont rien l’un sans l’autre.

Il ne faut pas les opposer. D’un côté, une vision client à 360° qui permet d’inscrire la data dans la stratégie de l’entreprise, tout en intégrant intelligemment des outils en lien avec la base de données. De l’autre côté, une approche par la technologie qui vise à se doter des moyens de piloter la performance plus dans le détail et avec davantage de précision, tout en ouvrant de nouvelles perspectives d’évolution dans la connaissance client.

Un véritable enjeu pour les équipes Data et BI

Selon étude Gartner, 18,3 milliards de dollars ont été investis dans le secteur de la BI par les entreprises en 2017. Toujours selon cette même étude, l’IA va devenir un élément de plus en plus important au sein de la BI, en effet près de 90% des solutions de BI devraient être équipés d’IA à l’horizon 2020.

C’est donc un véritable enjeu qui s’offre aux équipes data qui doivent fournir des données toujours plus fraîches (à jour et en continu), enrichies et pertinentes ; c’est un défi pour le BI qui doit faire évoluer le modèle et y apporter toute la pertinence qui permettra d’analyser la base client, d’une part et de mieux gérer la relation client, d’autre part.

Le BI doit donc être évolutif et pouvoir s’adapter en permanence aux (nouvelles) données qui lui sont soumises.

Et demain les data et la Business intelligence seront-ils dans les nuages ?

Le volume (et donc le poids) des données traitées par les entreprises est en constante augmentation.

L’adoption de solutions cloud de Business Intelligence est en forte progression. D’après une étude du cabinet Dresner Advisory Services entre 2016 et 2018, l’adoption de solutions de BI de type cloud a presque doublé. Cela peut s’expliquer par le fait que plus de 90% des équipes commerciales et marketing disent que le cloud BI est (dorénavant) essentiel pour réaliser leur travail quotidien.


Pour en savoir plus sur  Combbase, cliquez-ici

 

 

Combbase - Le 18 mars 2020
premium2
premium1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.