habillage
Concert avec un téléphone qui filme
© Nicolas Lb

Comment adopter une réelle stratégie digitale face au streaming ?

Dooweet
Le 11 mai 2021


Véritable produit de consommation, la musique en ligne est aujourd’hui aussi profitable que blâmable. Entre plateformes de streaming et réseaux sociaux, le marketing digital est désormais aussi bénéfique que nuisible pour de nombreux artistes. 

L’enjeu est le même pour tous les auditeurs : écouter une musique de façon accessible, gratuitement et en ligne. Pour les artistes, la course aux écoutes et à la popularité est de mise. Alors aujourd’hui, quelles sont les limites de cette digitalisation et de cette sur-consommation musicale ? Comment échapper aux faux streams qui nous envahissent ?

Identifier les sites frauduleux et les faux streams

Alors que les plateformes de streaming fleurissent et rendent la musique toujours plus accessible, que les réseaux sociaux apportent écoutes et visibilité grandissante à tous les artistes, l’envers du décor semble un peu plus sombre.

Les plateformes ne différencient pas toujours les artistes selon le nombre d’écoute. Une question d’éthique se pose quant à la juste rémunération des petits artistes en manque de visibilité. Acheter des écoutes, des fans, des vues, des likes est alors devenu un sport prisé sur internet. Tandis qu’il est possible de s’acheter une communauté entière sur instagram, il est tout aussi faisable de se créer une fan base totalement fictive. Pour se faire ? De nouveaux sites de ventes de streams et de nettoyage de statistiques en ont fait leur crédo. 

Face aux dérives, et à une sur-consommation de la musique, les acteurs de l’industrie et plateformes tentent de lutter ensemble contre ce marché noir de fausses écoutes en ligne. Une réelle stratégie digitale est alors à mettre en place pour identifier le vrai du faux : attention aux playlists douteuses dont on ignore l’identité du créateur, aux streams bien supérieurs au nombre d’auditeurs, à la provenance de streams concentrés dans un petit village… Bref soyez vigilants en tant que professionnel si vous souhaitez réserver une promotion en streaming ou vous intéresser de plus prêt à un artiste car les robots sont partout et risque de grandement fausser les chiffres !

Comment attirer les auditeurs de façon honnête ?

Le dopage et la triche sont loin d’être des maux méconnus de notre société. Alors que les sportifs cherchent des combines pour arriver en haut du podium, le dopage 2.0 a lui aussi le vent en poupe depuis le milieu des années 2000.

Alors que le disque d’or récompensait les artistes en fonction du nombre d’exemplaires vendus d’un album ou d’un single, le nombre d’écoutes en streaming a dû être pris en compte à partir de 2016. Quoi de mieux que falsifier ces chiffres pour être récompensé et faire parler de soi, attirant ainsi un nombre important de nouveaux auditeurs.

En tant qu’artiste, la course aux écoutes et aux followers est synonyme de visibilité, et de rémunération, attirant ainsi les bookers de showcases et salles de concerts. A l’heure où la sur-consommation musicale et audiovisuelle est à son paroxysme, un Influenceur Instagram a tout intérêt à s’acheter des likes et des followers pour attirer un plus grand nombre de partenaires. Il en va de même pour les artistes cherchant désespérément du regard les promoteurs et la reconnaissance d’une fanbase parfois encore inexistante.  

Lutter contre cette pratique devenue si commune et accessible, particulièrement dans le monde du rap, semble être une situation inextricable, malgré les tentatives d’adaptation des acteurs du système. Depuis 2018, seules les écoutes qui viennent des abonnements payants sont prises en compte pour le calcul des ventes et des certifications (disque d’or, platine, diamant)

Mais en tant que manager, promoteur, attaché de presse ou artiste indépendant, il est encore en votre pouvoir de promouvoir un artiste de façon honnête. Certes avec un réel travail de veille et de propositions, mais quoi de plus gratifiant que de mériter ses récompenses ? Avec les plateformes disponibles aujourd’hui, les réseaux sociaux sont vos amis (twitch, tiktok, instagram, Facebook, YouTube, Tweeter…), les lives streams, les communiqués de presse, les partenariats et être à l’affut permanent des nouvelles plateformes de diffusion pour vos artistes semble être l’unique solution pour gagner naturellement en visibilité.

Comment lutter activement contre les faussaires ?

Face à la grandeur du web et aux options multiples pour booster les écoutes, entamer une chasse aux sorcières semble être un travail faramineux. 

Cependant, en tant que professionnel de la musique, attention aux faux streams, robots et sites frauduleux qui, avec un peu d’entrainement et d’observation, n’auront bientôt plus aucun secret pour vous. 

Et puis rendons-nous à l’évidence, tant que les auditeurs n’apprennent pas à « consommer » de manière responsable et éthique, courir après les vues et les streams restera la manière la plus simple pour un artiste de marquer sa visibilité. Inutile donc de blâmer ce genre de pratique puisqu’elle s’offre à tous aussi rapidement que la 5G. Dans un monde où tout va vite et où la grandeur et la rentabilité riment avec puissance et notoriété, il semblerait qu’il faille plutôt se tourner vers les « consommateurs ».

Pour la musique comme pour vos courses, mangez local, mangez bio. Cela aura un coût légèrement élevé mais vous serez certain qu’il arrivera dans le bon porte monnaie et aura une valeur morale qui mérite d’être remise au goût du jour.

Pour en savoir plus sur Dooweet, cliquez-ici

Dooweet - Le 11 mai 2021
À lire aussi
premium2
premium2