habillage
Un homme dans un studio d'enregistrement
© Drablenkov via gettyimages

Comment un nouvel artiste peut-il se créer une communauté en moins de 6 mois ? Le cas d’ACP

Dooweet
Le 11 déc. 2020

Authenticité et plan de communication réaliste sont les maîtres mots pour obtenir une visibilité rapide quand on est un artiste encore inconnu.

L'agence Dooweet s’est penché sur le cas du rappeur ACP qui a réussi à casser ces mythes et monter sa fanbase en moins de six mois. On a tout décortiqué pour vous ici.

Un rap insulaire, un renouveau dans le paysage français

ACP, alias Anthoni a grandi entre la Corse et les Bouches du Rhône. Il a appris le corse depuis petit avec ses amis et ses proches. Un parcours qui nourrit aujourd’hui son inspiration, ses textes et en a fait sa marque de fabrique.

Alors que le rap n’est pas vraiment à l’image des chants polyphoniques corses, ACP en a fait ça force. Il chante en corse, est fier de ses terres et dévoile dans ses clips ses origines, mettant l’accent sur le terroir. La « vraie vie », c’est ce qu’ACP met en avant en laissant de côté les codes habituels et le sur-marketage des artistes.

Commencer par la petite porte : le soutien local

Lorsque l’identité d’un artiste est forte et qu’elle découle de ses origines, le soutien de la région et des médias régionaux apportent généralment le premier souffle.

ACP a su avec brillo concilier le rap et le faire valoir d’une langue morte. Mal vu par les habitants de l’île de beauté, souvent assimilé à la délinquance, le rap n’est pas des mieux accueilli. C’est donc en utilisant cette langue traditionnelle comme moyen d’expression, que le rappeur a réussi à combiner musique urbaine et culture fermement défendue.

Un déploiement national : faire appel aux médias locaux pour légitimer l’artiste

Chaque média régional soutien son patrimoine, son actualité mais également ses artistes. ACP a mis à l’honneur son île dans ses textes et dans ses clips et a gagné l’appui des radios locales. Touchant d’abord des auditeurs locaux, ACP souhaite s’ériger peu à peu en symbole. Il sort ainsi du lot parmi la marée de rappeurs déjà en place. ACP a pu utiliser ce choix musical pour se déployer organiquement dans la région et acquérir ainsi une notoriété. Notoriété nécessaire pour propulser l’artiste à l’échelle nationale. Egalement originaire des Bouches du Rhône, il a rapidement trouvé sa place dans l’hexagone. Avec ses clips ACP a séduit ainsi une grande partie de ses fans sur Youtube. N’oubliez donc pas que vos voisins restent vos premiers fans.

Le résultat

Les réseaux sont aujourd’hui, le meilleur moyen d’acquérir une visibilité rapide et variée. Se pencher sur ACP, c’est observer une création de réseaux sociaux d’à peine un an et une croissance, plus de 300 000 vues sur Youtube et plusieurs dizaines d’invitations à des événements. C’est une progression trois à quatre fois plus rapide que pour des profils similaires au sien. En ces temps de confinement, internet a été la porte d’entrée de beaucoup d’artistes et vous l’aurez compris au cours des derniers mois, le local a fait son grand retour.


Pour en savoir plus sur Dooweet, cliquez-ici

Dooweet - Le 11 déc. 2020
À lire aussi
premium2
premium2