habillage
premium1
premium1
Des gens en formation
© xavierarnau

Quelle pédagogie pour les formations en analyse de données ?

MYPE
Le 2 juin 2021

La formation est une discipline qui a pour objectif de faire monter en compétence des individus, appelés stagiaires ou apprenants, à travers un programme précis qui déroulera des exposés théoriques et pratiques. Dans cet article sont développées les différentes approches pédagogiques pour une formation réussie sur les logiciels de business intelligence et de big data.

Par Augustin de la Fouchardiere, fondateur de MYPE

Chaque science, chaque domaine d’expertise dispose de ses formations : l’équitation, l’anglais, la cuisine, mais également les logiciels de traitement et d’analyse de données (Excel, Business Objects, IBM Cognos, Power BI, SAS…). Ces derniers connaissent aujourd’hui un essor et une popularité croissante.

Pour apprendre à utiliser de outils de ce type, la pratique prime sur la théorie. Il est absolument nécessaire que le stagiaire manipule le logiciel et utilise les fonctions de celui-ci. A l’issue de la formation, il doit être capable de maîtriser l’instrument et de pouvoir l’utiliser dans son métier de manière opérationnelle.

Faire le lien entre chacune des formations apprises

Capture d'écran des formations proposées sur le site internet de MYPE

Apprendre à utiliser 25 fonctions différentes d’un logiciel sans faire le lien entre chacune d’entre elles ne sert à rien.

D’habitude, les formations sur ces outils dispensées par la plupart des organismes évoquent les formules et les fonctions une par une, d’abord avec de la théorie, (à quoi sert la fonction « PIVOTER/DEPIVOTER » dans Power BI), puis avec un ou deux exemples.

Ensuite, une autre formule est abordée (la formule SOMME SI dans Excel), toujours à travers la théorie, puis la pratique.

Il est malheureusement difficile d’avoir une vue d’ensemble du fonctionnement d’un logiciel lorsque les formations se déroulent de cette manière-ci. Surtout, il est difficile de savoir comment le logiciel va être utilisé au quotidien, sur de vraies données, pour construire de vrais indicateurs, et afin de générer de vrais rapports.

Dans l’optique d’être au plus proche des besoins métiers de nos clients, nous pensons que la pédagogie la plus adaptée consiste à suivre des exercices pratiques, également appelés cas pratiques, pendant lesquels le stagiaire apprendra à exploiter les fonctions de l’outil qu’il souhaite découvrir. La théorie doit également exister mais doit être réduite à l’essentiel, et doit être abordée au tout début de chaque formation. Concise et synthétique, celle-ci ne doit pas excéder 2 heures.

Capture d'écran d'un support de formation MYPE, afin de vulgariser le fonctionnement des composants Power BI

Les cas pratiques abordés doivent être progressifs et interactifs

Une fois la théorie abordée, la pratique doit s’enchainer assez rapidement. Nul besoin d’évoquer les différences entre le mode import et le direct query, les liaisons ou les incorporations d’objets Excel, les références relatives ou absolues. Il vaut mieux le montrer à travers un cas réel, tel qu’on pourrait le retrouver en entreprise.

Surtout, les exercices parcourus doivent être progressifs et évolutifs, afin d’éviter les abandons des stagiaires et de favoriser une montée en compétence sans encombre. (A l’heure de Qualiopi, les actions menées pour garder le taux d’abandon à un niveau faible sont cruciales).

Imposer un rythme homogène pour tous les stagiaires, plutôt que de les livrer à eux-mêmes

Une autre approche souvent abordée dans les centres de formation généralistes consiste à remettre un support d’exercices aux stagiaires, et à les laisser réaliser ceux-ci, en autonomie. Cette approche n’est probablement pas la bonne, bien qu’elle ait le mérite de permettre aux personnes lentes de ne pas être bousculées, et aux personnes rapides de ne pas avoir à attendre les autres.

Le principal inconvénient de cette méthode est le manque d’interactivité qui va en résulter. Le formateur, ayant sciemment demandé à chacun de suivre son support, perd le contact avec ses stagiaires. Nous pensons au contraire que c’est l’interactivité, l’échange entre les stagiaires, mais surtout avec l’intervenant, pendant l’exercice, qui permet d’apprendre le plus.

Capture d'écran d'un support de formation MYPE, afin de vulgariser le fonctionnement du service web Power BI 

Lors des formations MYPE, par exemple lors de notre préparation à l’examen DA-100 (qui permet de devenir certifié par Microsoft sur Power BI), nos formateurs donnent le « La » et présentent leur écran, ou bien demandent à un apprenant de présenter le sien. Tous ensemble jusqu’à la fin plutôt que chacun pour soi, c’est ainsi que nous pourrions résumer notre pédagogie.

N’hésitez pas à faire part de vos avis et de vos témoignages en tant que stagiaires ou formateurs dans les commentaires !

MYPE - Le 2 juin 2021
À lire aussi
premium2
premium2