habillage
premium1
habillage
Une personne en télétravail

Comment s'organiser pour initier un projet web ?

Eurelis
Le 29 janv. 2021

Se lancer dans un projet digital requiert de respecter une méthodologie structurée pour en assurer le succès. Certaines étapes sont cruciales pour garantir l’efficacité des actions et la rentabilité du projet.

Prendre en considération les attentes et les inputs essentiels

Le premier point est la collecte des besoins et des contraintes des collaborateurs clés de l’entreprise.

Tous les départements de l’entreprise sont des parties prenantes concernées par le projet. Ils ont des attentes à prendre en considération et des inputs qui peuvent s’avérer essentiels.

  • la direction: définition des enjeux et des objectifs
  • la communication : présentation de l’entreprise
  • le marketing : mise en avant des produits et des offres
  • le commerce : enjeux business
  • le service client : retours et attentes des clients finaux
  • la DSI : contraintes techniques et d’exploitation…

Une fois cette phase réalisée, un travail de synthèse et de priorisation va permettre de mettre en avant les attentes détaillées dans un cahier des charges.

Plus celui-ci est précis, plus l’estimation de la charge sera réaliste. Il ne faut pas sous-estimer le temps lors de la phase de cadrage, de la conception. Certaines personnes seront sollicitées pour des compléments d’information, des contenus, des tests….

Valider les responsabilités de chaque acteur

Le RACI : il permet de confirmer les responsabilités des acteurs du projet quant aux différents livrables. On classe les responsabilités en 4 familles :

R : Réalise l’action
A : Assume l’avancement de l’action
C : est Consulté
I : est Informé

Sur ce point, il convient de rédiger un RACI. C’est un tableau qui liste les différentes catégories de tâches et décisions et les personnes qui seront Responsable, Approbateur, Consultant ou simplement Informée. Une seule personne sera responsable de la validation d’une tâche.

Le RACI est d’autant plus important dans les grandes structures quand de nombreux services sont sollicités.

Après la phase de priorisation des fonctionnalités et des tâches (en prenant en compte l’analyse bénéfice / coût), il faudra définir un planning détaillé. Chaque jalon doit être indiqué. Le planning doit être cohérent avec le RACI.

Plusieurs outils de gestion de projet permettent de gérer le planning et ses éventuels décalages. Certaines tâches n’ont pas d’impact sur les autres. Tandis que d’autres sont des déclencheurs des tâches suivantes.

Pour garantir les délais, il faut veiller à laisser du temps pour les phases de retour ou de tests ou encore l’intégration des contenus (car ils nécessitent de la rédaction, des validations internes, des visuels... et impliquent souvent de nombreuses parties prenantes).

Désigner un « chef d’orchestre »

Une gestion de projet rigoureuse est le secret de la réussite. En vrai “chef d’orchestre”, le chef de projet devra canaliser les idées et demandes afin d’en tirer le meilleur dans le respect du projet et du planning. Il veille à limiter le nombre de réunions, les retours, dira non pour des demandes superflues ou non essentielles à la première version du site.

Afin de garantir le délai, on produira souvent un MVP qui sera enrichi par la suite lors d’un lot 2.

Son rôle est aussi la communication envers les parties prenantes. En anticipant les demandes pour obtenir les livrables attendus dans les temps et en informant sur l’avancée du projet.

Enfin, afin de réaliser le projet, plusieurs organisations sont possibles :

  • une équipe en interne composée d’experts de chaque métier (Chef de projet, UX, UI designer, intégrateur, développeur…)
  • un prestataire pour toute ou partie de la conception et de la réalisation.

Eurelis - Le 29 janv. 2021
À lire aussi