habillage
premium1
premium1
Des collaborateurs qui échangent
© filadendron

Comment fidéliser ses employés dans le « monde d’après » ?

Citrix
Le 25 mai 2021

La crise sanitaire a bouleversé le fonctionnement des entreprises et les habitudes de travail et de management. Pour de nombreux salariés, l’occasion de tester le télétravail « à haute dose » a aussi fait évoluer leurs attentes vis-à-vis de leur employeur et en matière d’équilibre vie pro et vie perso. Cet article fait le point sur les différents aspects sur lesquels les entreprises devront travailler pour fidéliser leurs employés dans le « monde d’après ».

1.         Proposer le télétravail et de la flexibilité

C’est ce qui ressort de plusieurs études de cette année : l’attente numéro un des employés est la flexibilité au travail. Leur nouveau mode de vie pendant la crise sanitaire leur a souvent permis d’apprécier un gain de temps, de productivité et un meilleur équilibre avec leur vie personnelle, et ils ne souhaitent pas abandonner le mode de travail flexible une fois que l’épidémie sera maîtrisée. Dans chaque étude, le scénario favori des Français est un hybride entre travail à distance et journées au bureau. Ce qui n’était qu’un avantage ou une option appréciée il y a plus d’un an est désormais une véritable attente des collaborateurs, et les entreprises qui ne mesurent pas cette évolution risquent de moins attirer ou retenir les talents.

2.         Offrir une technologie adéquate / réussir sa transition numérique

Déjà avant la crise, le critère de la modernité technologique des entreprises avait tendance à devenir de plus en plus essentiel pour les collaborateurs, surtout pour les millenials et la génération Z. Comme ces travailleurs plus jeunes et technophiles « de naissance » arrivent de façon croissante sur le marché du travail, les entreprises ne peuvent plus se permettre d’accuser un retard voire un décalage technologique, sous peine de rebuter les talents de demain. De plus, c’est aussi grâce aux technologies et solutions les plus innovantes que la flexibilité du travail peut être assurée en toute sécurité et fluidité.

3.         Laisser de l’autonomie aux collaborateurs

Même pour ceux qui avaient l’habitude de contrôler au plus près le travail de leurs équipes, le travail à distance a obligé tous les managers à laisser plus d’autonomie à leurs collègues et à développer la confiance au sein de leurs pratiques managériales et de la culture d’entreprise en général. Cet ajustement a été apprécié dans la plupart des cas, et un retour en arrière semble difficilement applicable ou justifiable lorsque les collaborateurs ont fourni de bons résultats en se voyant accorder davantage d’autonomie.

4.         Développer une culture bienveillante et inclusive

L’entreprise dans laquelle on s’investit et on reste de nombreuses années est habituellement une « safe place » dans laquelle on se sent bien, valorisé(e), apprécié(e) et pas uniquement à titre professionnel, et où on peut être soi-même. Plus que jamais, la bienveillance et l’inclusion sont donc au cœur des attentes des salariés, et un vrai point fort des entreprises qui ont déjà su développer cette culture en leur sein.

5.         Nourrir la quête de sens de chaque individu

Les salariés sont de plus en plus en quête de sens dans leur travail et dans leur vie. Au-delà de la rémunération, de l’évolution de carrière et de la valorisation, c’est l’épanouissement qu’ils recherchent dans leur travail, souhaitant investir leur énergie et leur temps pour des employeurs dont les valeurs sont alignées avec les leurs. Les entreprises qui savent déceler chez leurs collaborateurs les compétences, qualités et appétences qui ne demandent qu’à être nourries de projets nouveaux marqueront indubitablement des points auprès de ceux-ci. Cela peut d’ailleurs passer par le développement de projets qui sortent du cadre classique de l’entreprise, comme l’investissement d’heures dans des activités associatives ou pour des ONG, ou encore dans le cadre des projets RSE de leur employeur.

Pour en savoir plus sur Citrix, cliquez-ici

Citrix - Le 25 mai 2021
À lire aussi
premium2
premium2