habillage
Deux femmes avec des ordinateurs
© @wocintechchat

Cinq bonnes raisons pour les départements IT de repenser leur culture

Citrix
Le 30 avr. 2021

Avec l’avènement du télétravail, la 5G, l’IA et la démocratisation du cloud, les entreprises ont aujourd'hui besoin de repenser leur culture du leadership au sein des services informatiques. L'objectif ? Donner la priorité à la conduite du changement et se tourner vers l'avenir.

Par Hélène Fagart, DRH et Serge Niango, Head of Sales Engineering (Directeur Technique) chez Citrix

La crise que nous traversons a engendré de nombreux changements et a indubitablement accéléré la transformation numérique des entreprises. Dans le cadre des confinements successifs mis en place par les différents pays, les employés du monde entier ont commencé à travailler de plus en plus à domicile. Et bien volontiers puisque selon une récente enquête, le télétravail est parti pour durer et 82 % des employés de bureau Français pensent qu’il sera plus fréquent après la pandémie. Par ailleurs, des technologies telles que la 5G, l'intelligence artificielle (IA) et le cloud se sont démocratisées.

La nouvelle normalité exige une collaboration plus étroite entre les RH et l’IT

La technologie, le bien-être des employés et la flexibilité sont au cœur des préoccupations actuelles. Pour y parvenir, de nombreux processus doivent être digitalisés (numérisés) et cela nécessite par conséquent un nouveau type de collaboration entre les RH et la DSI. Ces départements doivent combiner leurs expertises pour planifier stratégiquement l'avenir ensemble. L'objectif est d'assurer le bien-être des employés, d'introduire de nouveaux flux de travail et d'accorder aux collaborateurs décentralisés la meilleure configuration de travail possible. Ce n'est que lorsque l'informatique et les RH se rapprochent pour exploiter les synergies émergentes que l'on peut combiner une productivité accrue des employés avec encore plus de bien-être.

L'expérience optimale des employés n'est plus un vain mot 

Les collaborateurs savent de plus en plus ce qu'ils veulent – et ce qu'ils ne veulent pas. En effet, plus de la moitié des employés français estiment que les entreprises passeront à côté des meilleurs talents si elles ne proposent pas une flexibilité entre travail sur site et à distance. Afin d’attirer les talents, les entreprises doivent donc s'efforcer d'offrir une expérience optimale aux employés sur le long terme. Et pour ce faire, elles devront se reposer sur un facteur clé : la cohérence. Dans le cadre d'un travail de plus en plus flexible, l’expérience optimale ne doit pas s'arrêter aux frontières de l'entreprise. Les employés ont besoin de la meilleure expérience possible sur chaque terminal, où qu’ils soient. Il est donc important qu'à l'avenir, les responsables réfléchissent à l'expérience de l'employé dès le premier contact, y compris dans le processus de candidature et d'onboarding.

Les facteurs de bien-être des employés sont multiples

Les entreprises doivent comprendre que le bien-être des employés est influencé par de nombreux éléments. En plus de l'expérience employée précédemment citée, d'autres aspects physiques, psychologiques, sociaux, financiers ou émotionnels doivent également être mieux pris en compte à l'avenir. Chacun des collaborateurs a des besoins différents. L'informatique peut aider à créer les environnements de travail optimaux en proposant un large éventail de programmes d'adhésion et en mettant en œuvre des technologies qui facilitent la vie professionnelle quotidienne de chaque employé individuellement.

La crise a stimulé la transformation numérique et les entreprises doivent suivre le rythme

C’est un fait, la pandémie a considérablement accéléré la transformation numérique à la fois dans la sphère privée et publique. De plus en plus de personnes disposent d'un accès à l'internet haut débit, les smartphones sont devenus la norme, la 5G a fait ses débuts et le cloud aide de plus en plus les entreprises à établir un mode de travail flexible. Le cloud est le principal moteur de cette nouvelle normalité. Il permet de garantir la flexibilité nécessaire en dissociant les données, les applications et les processus des infrastructures physiques. Pour continuer à bénéficier de la transformation numérique, les dirigeants doivent désormais relever de nombreux défis : les employés doivent pouvoir accéder aux données dont ils ont besoin de n'importe où sans être confrontés à des problèmes de connectivité ou à des risques de sécurité. Les DSI doivent donc à l'avenir, donner la priorité au cloud, à la connectivité et à la sécurité, par exemple grâce à des modèles zéro trust.

L’IA est un allié de poids pour la synergie RH-DSI

Les responsables des ressources humaines et de l’informatique doivent penser non seulement à demain, mais aussi à l’après-demain, la prochaine décennie. Une étude montre que la technologie a un impact majeur sur les collaborateurs, la façon de travailler et l’environnement de travail. 77 % des professionnels interrogés pensent que, d’ici 2035, l’intelligence artificielle aura considérablement accéléré le processus de prise de décision. Une majorité de répondants s’accordent à dire qu’à l’avenir, les interfaces technologiques augmenteront la productivité et les performances humaines. En outre, près des 3/4 des dirigeants d’entreprise pensent que la technologie et l’intelligence artificielle aideront les travailleurs à être deux fois plus productifs d’ici 2035. Il vaut donc prendre la peine de reconnaître aujourd'hui le potentiel de l'IA, de s'ouvrir à cette nouvelle technologie et d'en tenir compte dans les stratégies de transformation numérique.

Pour en savoir plus sur Citrix, cliquez-ici

Citrix - Le 30 avr. 2021
À lire aussi
premium2
premium2