habillage
premium1
habillage
Une  - notification like -  en lumière néon

Cinq conseils pour repenser sa stratégie social media

TSC
Le 10 mai 2021

Aujourd’hui, les présences social media structurées et réfléchies ne sont plus l’apanage des seules grandes marques du CAC 40 ou des influenceurs. Via une routine simple, on peut assurer l’efficacité et la pérennité de sa marque sur ces réseaux réputés volatiles.

Se fixer des objectifs et des timings

Il est primordial de se fixer des objectifs et de les séquencer. On va ainsi souvent parler d’un objectif en temps 1 et d’un objectif en temps 2. Via ce procédé on va créer des cycles et associer des ressources à chacun d’eux (stratégiques et créatives). Dans le cadre de la création d’un compte on va souvent utiliser le séquençage suivant : temps #1 construction de la présence sociale et de sa fan base, temps #2 engagements des abonnés

Poser les fondations : direction artistique et ligne éditoriale  

Cette étape est souvent négligée par les marques qui y voit un frein dans le lancement de leur activité social media. Bien que difficile et parfois chronophage, celle-ci est primordiale car elle va permettre de codifier et d’instaurer la stratégie de contenus. Selon le matériel de communication dont on dispose, cette étape va être plus ou moins longue. Par exemple, si la marque n’a pas encore de charte graphique c’est le moment de la poser. A contrario si la charte existe déjà nous allons pouvoir la décliner sur une direction artistique propre aux réseaux sociaux. 

Pour ce qui est de la ligne éditoriale, c’est la clé de voûte du compte. Une bonne ligne éditoriale permet d’avoir un discours de marque équilibré via les rubriques et une cohérence dans le temps via un rythme de publication récurrent.

Capitaliser sur les nouveaux formats et sur les trends 

À l’instar des êtres humains les réseaux sociaux et leurs algorithmes aiment qu’on les flatte. C’est pourquoi quand un réseau lance un nouveau format nous vous recommandons de l’intégrer dans votre stratégie de contenus. En plus de donner une dimension tendance à la marque, cela va lui permettre de bénéficier d’une portée plus importante. Enfin, les buzz et les triggers sont des composants clés du social media aujourd’hui. Il est donc important d’être capable de les repérer et de capitaliser dessus. Pour remettre en perspective ce point avec le précédent : quand l’opportunité se présente d’associer la marque à une tendance ou une actualité porteuse on peut faire un pas de côté sur la ligne éditoriale.

Chercher les interactions

Aujourd’hui ce qui différencie la publicité et le social media ce sont les interactions. Via les fonctionnalités interactives en story et les calls to action dans les légendes, on va pouvoir échanger directement avec les abonnées. Dans le but de recueillir leurs avis, leurs impressions, observer leur compréhension de la marque mais aussi tout simplement d’entretenir la relation qu’ils ont avec le compte. Avec la diminution régulière de la portée organique, l’offre pléthorique de formats publicitaires et un ADN de plus en plus média, on a tendance à renier cet ADN « social » au bénéfice du « media ». Attention à ne pas tomber dans ce piège.

Sponsoriser et analyser

La diffusion des contenus constitue le nerf de la guerre car sa qualité ne garantit pas à elle seule la performance d’un post. Il faut le diffuser au bon moment auprès de la bonne audience et avec les bons objectifs. Pour cela la sponsorisation va être primordiale. L’idée n’est pas de dépenser des sommes faramineuses mais d’avoir chaque mois une enveloppe répartie sur l’ensemble des posts pour s’assurer qu’aucun ne sous-performera. 

L’analyse de l’activité via des KPI établis en fonction des objectifs fixés lors de l’étape 1, va permettre d’optimiser et de challenger les présences sociales. Cet exercice ne doit pas être négligé car il est déterminant pour la pérennité. 

Si à la lecture de cet article vous êtes déjà démotivé.... Dîtes-vous bien que cette « contraignant » au départ, va vraiment simplifier et professionnaliser votre activité sur le long terme. Ces efforts sont des capitaux que vous injectez dans vos présences social media et qui vont les faire fructifier avec le temps

TSC - Le 10 mai 2021
À lire aussi
premium2
premium2