habillage
Comment utiliser efficacement la nouvelle plateforme Google Analytics 4 ?
© Nathan Duck via unsplash

Comment utiliser efficacement la nouvelle plateforme Google Analytics 4 ?

CyberCité
Le 18 nov. 2020

Après des mois en version béta, Google a officialisé en octobre la sortie de sa nouvelle version de collecte de données et l’interface s’apparente à la fois à un outil de dahsboarding et à celui d’une business intelligence. Voici ses principaux apports ainsi que ses enjeux en termes de Data.

Par Jean-François Longy, Directeur associé de CyberCité 

1 - Réaliser des analyses simplifiées grâce à un modèle Data Driven

Les apports de cette nouvelle plateforme sont nombreux, mais le plus important reste le changement profond de son modèle de collecte de données.

On est plus sur une série « d’activités et d’interactions » que de sessions et de pages vues. Ce modèle va vous permettre de mesurer l’activité de votre audience sous le spectre de ces « évènements » mais également de vous offrir la possibilité de merger des données « applicatives » avec des données « web ». Ce modèle vous offre alors désormais des perspectives d’analyses beaucoup plus fluides et simples à réaliser.

2 - Les mesures améliorées ou comment récupérer ses données automatiquement

Google Analytics 4 introduit le concept de « mesures améliorées ». C’est-à-dire la mise en place de tracking « automatiques » et « natifs » sans aucune autre intervention que celle de créer votre propriété. Parmi ces mesures améliorées nous pouvons citer :

  • Les liens externes
  • La recherche
  • Le scroll (à 90%)
  • Le téléchargement de données
  • Les interactions vidéos

Ces mesures sont à activer uniquement si votre site possède ces fonctionnalités, bien entendu. Néanmoins, nous vous conseillons vivement d’activer le scroll nativement. Pourquoi ? Parce que le taux de rebond va enfin disparaître !

  • Le taux de rebond disparait au profit du taux d’engagement

Pour remettre le taux de rebond dans son contexte, son principal problème concerne la prise en compte de votre audience. Effectivement, si elle passe 15 minutes sur l’une de vos pages (temps ordinateur), mais qu’elle n’est pas active, son taux de rebond est à 100% et le temps passé à 0h0mn0s. Sans autre intéraction sur la page, Google Analytics Universal était incapable de calculer un temps passé.

Avec Google Analytics 4, on passe donc à un taux d’engagement, qui sera inversement proportionnel à votre taux de rebond ! Mais surtout, il sait désormais compter et soustraire grâce à l’activation du scroll ou au temps passé sur la page.

  • Une meilleure prise en compte des utilisateurs

En reprenant la time line des différentes itérations de Google Analytics, les principaux indicateurs étaient des leviers d’acquisition dont l’objectif étaient de transformer sur votre site. Bien entendu, cela ne veut pas dire que la notion de page ou encore de sessions va disparaitre de la nouvelle interface, mais que les mises en avant de l’utilisateur seront beaucoup plus massives :

  • Les rapports de cohortes sont bien mieux mis en avant
  • La possibilité de suivre un utilisateur en temps réel
  • Le changement du scope des dimensions personnalisées
  • De nombreux rapports font disparaître la métrique « sessions » au profit de la métrique utilisateurs »
  • Des métriques natives comme « le nombre de sessions » pour splitter son audience en fonction d’un nombre de sessions.

  • Tirer parti des datas de Google Signals

Afin de pouvoir tirer parti de ces données, Google Analytics a donc décidé de tirer parti des « Google signals » pour reconnaître un utilisateur au travers de plusieurs devices. Dans la même veine, on pourra également noter une meilleure prise en compte de la RGPD dans l’outil : acceptation DPA, anonymisation des IPS, acceptation de la collecte (différent de votre solution de bandeau), configuration de la durée de rétention des données ou encore possibilité, sur demande, de supprimer des données utilisateurs…

3 - Une interface simplifiée pour retrouver ses données le temps de la transition

Une des principales nouveautés, c’est aussi le conseil directement accessible pour les néophytes de l’outil. De ce fait, Google Analytics 4 se dote d’une partie insights qui pourra vous aider à retrouver vos données le temps de la transition. Ainsi, pour chaque catégorie de métriques, des questions sont « pré-posées » et vous donnent directement la réponse.

4 - Bénéficier d’insights alimentés par l’apprentissage automatique dit Machine Learning

Le principal apport de Google Analytics réside aussi dans le Machine Learning ! Google Analytics 4 vous donne des insights alimentés par l’apprentissage automatique, capable de vous donner des notions de churn rate, de popularité de produits, d’amélioration et de création des listes d’audiences. Des notions déjà introduites avec Google Analytics Universal au travers des rapports de « probabilité de conversion » ou de « qualité des session », mais qui espérons-le, seront à la hauteur des promesses.

5 - Mettre en place une collecte Google Analytics 4 en parallèle de l’ancienne version

Après avoir passé en revue quelques-uns des principaux points de cette nouvelle version de Google Analytics 4, la question qui se pose est bien évidemment celle du switch.

Mais tirer un trait sur votre collecte sur Google Analytics Universal serait une erreur. Simplement parce que cette nouvelle version n’est pas encore totalement prête. Il manque encore des fonctionnalités, lesquelles sont en cours ou en attente. Et surtout, le point le plus important, c’est que dans de nombreux cas, il va falloir reprendre le plan de marquage actuel de votre site.


Retrouvez toutes les nouveautés de Google Analytics 4 dans le dossier complet de CyberCité, ici et leur livre blanc dédié à Google Analytics, ici

 

CyberCité - Le 18 nov. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.