habillage
Utilisation d'un assistant vocal
© alvarez via GettyImages

Comment inscrire la recherche vocale dans sa stratégie web ?

Brioude Internet
Le 6 avr. 2020

Le marché des assistants vocaux correspond à 1.7 millions d’utilisateurs pour 600 000 enceintes connectées. Un intérêt pour les annonceurs d’être bien référencé dans la recherche vocale et surtout pour « être lu » par ces assistants vocaux.

Vous devez inscrire la recherche vocale dans votre stratégie Web et ce, dès maintenant… avant que tous vos concurrents ne le fassent ! Commencez par identifier les questions que pourraient se poser les internautes qui sont liées à votre activité. Faites une liste. Voyez si vous avez déjà du contenu qui répond à ces questions et retravaillez-le (plus long, plus explicatif, etc.). Sinon, commencez d’ores et déjà à créer un planning de création de contenu pour répondre à ces questions.

Connaître toutes les utilisations possibles

Actuellement, il est possible de faire deux choses principalement avec ces assistants vocaux. Tout d’abord, effectuer des recherches, demander des informations locales (comme la météo), paramétrer une liste de courses, etc.

Il est aussi possible de paramétrer des applications ou des « skills » (équivalent des applications mais sur Amazon). Le « skill Marmiton » va par exemple permettre de demander quelle est la meilleure recette pour préparer un plat. Ces assistants vocaux sont aussi utiles en domotique puisqu’ils peuvent contrôler la lumière, les volets, etc.

Dans le futur, l’utilisation des assistants vocaux sera encore plus axée « trafic » et « vidéo » grâce aux écrans ajoutés à ces-derniers. Google est par ailleurs en train de paramétrer un assistant qui pourra appeler à votre place pour prendre un rendez-vous.

Créer des applications et des skills

Le véritable challenge pour les marques actuellement est de se rendre visible et lisible via la recherche vocale.

Effectivement, pour que les utilisateurs consomment directement les produits et services des entreprises avec la commande vocale, celles-ci doivent créer leurs skills (pour Amazon), ou bien des « actions » pour Google. Les skills et les actions permettent donc de commander par la voix auprès des marques qui les ont créées.

En proposant cela, les marques mettent toutes les chances de leur côté pour que les internautes se tournent vers elles.

Répondre aux requêtes utilisateur, le défi du référencement pour le vocal

Bien que ces applications soient essentielles. Le référencement est central pour répondre aux requêtes des utilisateurs.

Deux types de requêtes peuvent être identifiées en vocal : les requêtes fermées et les requêtes ouvertes.

Pour les requêtes fermées qui consistent à acheter un produit par exemple, l’enjeu est un peu moins important puisque l’internaute connaît la marque et sait où acheter le produit directement.

En revanche, lorsqu’une requête ouverte est réalisée (lorsqu’un internaute ne précise pas le service qu’il souhaite utiliser), l’enjeu est très fort pour les marques. Celles-ci doivent capter ces internautes encore indécis sur leur achat. Le référencement est alors primordial.

Viser la position zero avec la recherche vocale

La position zero devient d’ailleurs essentielle avec la recherche vocale. Si vous recherchez « comment bien nettoyer sa casquette », la position zéro est le premier résultat qui va apparaître tout en haut, au-dessus des autres. Vous n’aurez d’ailleurs pas à cliquer pour lire la réponse. C’est cette information-là qui va être lue par les assistants vocaux.

Pour être en position zero, il s’agit dans un premier temps d’identifier les questions que se posent les internautes. Ensuite, vous devez produire un contenu long, qualitatif qui répond simplement à cette question.

Le référencement local est aussi très important avec les assistants vocaux. Un internaute peut demander « où manger le meilleur burger à Lyon ». Ce n’est pas le restaurant le meilleur en termes de goût qui va être proposé par les assistants vocaux, mais celui qui aura travaillé au mieux son référencement local. Pensez donc à optimiser votre fiche sur Google My Business, à l’enrichir et à récolter des avis !

 


Pour plus d'articles avec Brioude Internet, cliquez-ici

Brioude Internet - Le 6 avr. 2020
À lire aussi
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.