habillage
Une femme dans un champ
© noah silliman via unsplash

Comment intégrer la vidéo à sa stratégie de communication RSE ?

JustEdit
Le 3 mars 2021

Les entreprises sont aujourd’hui attendues sur le terrain de la responsabilité sociétale. En interne comme en externe, elles se doivent de communiquer sur leurs actions concrètes. Sans emphase mais avec un ton engageant et mobilisateur.

Le contexte dans lequel les entreprises prennent la parole est en pleine mutation. Ces dernières années, on assiste à un affaiblissement des corps intermédiaires touchant à la fois les partis politiques, les syndicats et les médias alors que s’exprime une demande accrue de sens de la part de la société civile avec l'émergence d'un consommateur d’un collaborateur citoyen.             

Donner du sens

Cela tombe bien, depuis l’adoption de la Loi PACTE, toute entreprise peut désormais revendiquer porter une partie de l’intérêt général. Les législateurs ont introduit la notion de « raison d’être » et le statut « d’entreprise à mission ». Au-delà des grands mots, les entreprises sont attendues sur le terrain des actions concrètes. Une étude récente d’Accenture révèle ainsi que 62% des clients attendent des entreprises qu’elles s’engagent sur des sujets brûlants comme le développement durable, la transparence ou la non discrimination à l’embauche. On l’aura compris, quand il est question de RSE, il faut faire, mais aussi faire savoir.

Faire et faire savoir

La communication RSE est devenue un enjeu hautement stratégique. Le Groupe Edelman a ainsi établi que 65% des Français consommaient les produits d’une marque en fonction de leurs convictions. Même topo pour la marque employeur : l’engagement sociétal des entreprises est désormais un critère différentiant pour recruter. 79% des « millenials » font de la RSE un critère majeur dans leur recherche d’emploi ! Ce qui ne veut pas dire qu’il faille communiquer à tort et à travers en perdant contact avec la réalité des actions menées : rien de pire que les déclarations d’intention non suivies d’effet et les suspicions de « green washing ».

Construire un discours de preuve

Mettre la vidéo au cœur de sa stratégie de communication RSE peut se révéler d’une efficacité diabolique à l’heure de construire un discours de preuve. La vidéo, plus que tous les autres médias, permet de montrer la réalité des actions menées in situ. En filmant ses initiatives environnementales ou sociales, une entreprise augmente également la portée de ses prises de parole. Sur les réseaux sociaux et plus globalement sur internet, la vidéo est en train de supplanter à la fois le texte et l’image. Si vous lisez ces mots, bravo ! D’après Nielsen Norman, vous êtes un cas d’espèce : ce cabinet d’études a établi que les internautes ne lisaient que 20% d’un texte d’une page web de 593 mots. Dans le même temps, le rapport ‘Global Internet Phenomena Report’ fixe à 60% la part de la vidéo dans le trafic internet. Une vague sur laquelle les entreprises désireuses de communiquer sur leurs initiatives RSE seraient bien avisées de surfer.

Embarquer les audiences en interne comme en externe

Quand il s’agit de communication RSE, le recours à la vidéo permet d’embarquer les audiences en interne comme en externe. On le sait, la vidéo est le média le plus efficace pour faire passer des émotions. Il offre aux entreprises la possibilité d’humaniser leur communication tout en donnant vie à leur raison d’être et à leurs engagements sociétaux.

Pour incarner leurs initiatives RSE, les entreprises peuvent interviewer les collaborateurs mais aussi filmer les actions mises en place dans leurs locaux. Dans le même ordre d’idées, la vidéo a vocation à devenir un outil stratégique pour que les collaborateurs soient parties prenantes de la communication RSE de l’entreprise. Ils peuvent se charger eux-mêmes de filmer les initiatives écoresponsables, avec leur téléphone portable par exemple. Dès lors, la communication RSE ne se déploie plus de manière verticale mais devient le fruit d’un effort collectif où chacun apporte sa pierre à l’édifice.

Bien évidemment, les entreprises doivent faire face à un principe de réalité. Faire produire des vidéos en externe a un coût. Et les besoins en vidéo ne font que croître, portés par l’évolution des usages et la nécessité de produire de plus en plus de contenus segmentés. La quadrature du cercle ? Pas forcément. Le recours à une solution simplifiée de montage en ligne permet d’améliorer la qualité des vidéos produites grâce à des fonctionnalités simples d’usage (templates, traductions et sous-titres, transcript, typos et animations, ressources audiovisuelles libres de droits…) tout en multipliant les vidéos sans faire exploser les budgets.

Et si l’internalisation de la production de vidéos avec le support actifs des collaborateurs, doublée du recours à une solution de montage en ligne était la formule magique pour une communication RSE efficace et réussie ?


Pour en savoir plus sur JustEdit.Studio, cliquez ici.
Pour tester gratuitement le studio de création vidéo JustEdit, inscrivez-vous ici.

JustEdit - Le 3 mars 2021