habillage
premium
premium
Des mains sur fond de planète Terre
© customR

Covid-19 : comment les usages digitaux prédisent de nouvelles tendances de consommation ?

customR
Le 16 avr. 2020

Les moyens digitaux utilisés depuis le début de la crise sanitaire, existent depuis longtemps. Social, consommation, travail, santé, éducation… comment le confinement nous oblige à dématerialiser toutes nos habitudes.

Créer du lien social : loin des yeux, près du cœur

Dorénavant, la e-life va bien au-delà de la consommation de contenus sur Netflix ou Deezer : notre écran est devenu notre seule fenêtre sur le monde et un vecteur de lien social efficace. En accélérant la dématérialisation de nos modes de vie, la crise a précipité toute une partie de la population dans le digi-monde. Ainsi, 19 % des Français ont utilisé le Drive pour la première fois.Tout aussi marquant, Zoom est passé de 10 millions d’utilisateurs en 2019 à 200 millions en mars 2020.

Améliorer l’expérience client en exploitant de nouveaux canaux marketing

Alors que les consommateurs délaissent les circuits physiques traditionnels, les marques se doivent de proposer des solutions pour s’insérer dans cette progression irréversible et utiliser le digital à bon escient, en proposant de nouveaux services, en initiant le partage de savoir, de culture, d’apprentissage...

Il ne s’agit plus simplement de diffuser du brand content dans un feed social media. Microsoft a par exemple décidé de « numériser » tous ses événements jusqu’en juillet 2021 : une opportunité pour mettre en avant Microsoft 365, nouvel écosystème d’outils dédié au travail à distance.

Tendre vers une consommation plus raisonnable et responsable

L’hyperconsommation recule : consommer signifie désormais prendre ses responsabilités. Plus de 9 Français sur 10 déclarent avoir abandonné un achat jugé trop futile. Ne pouvant pas se déplacer, ils retrouvent le chemin des petits commerçants. Pour preuve, Epicery, qui livre les produits de petits commerçants, annonce une progression de 20 % par jour.

Les consommateurs attendent des marques qu’elles les aident à consommer mieux et s’engagent à leur côté vers un objectif partagé. Plus experts, les consommateurs exigent davantage de transparence, de garanties et de qualité. Face à un consommateur lucide, la valeur perçue des marques se prouve au quotidien dans des actes conformes à leurs valeurs.

Avant la crise, les gens étaient physiquement ensemble, mais virtuellement isolés. Avec la quarantaine c’est le contraire. Le manque d’interactions sociales est la première crainte des Français durant le confinement. En faisant le choix de la santé sur l’économie, cette crise nous rappelle l’importance que l’on donne à l’individu et nous conduit vers plus d’humanité.

Avec 73 % de salariés âgés de 35 à 49 ans considérant que les entreprises doivent se préoccuper de l’effet de leurs « actions sur l’environnement, leur harmonie sociale et l’épanouissement de leur personnel », les français évaluent aussi le discours, les valeurs et les actes. Ils attendent des marques et plus largement des entreprises qu’elles s’engagent avec eux pour repenser le sens du bien commun.

La santé, un vecteur prépondérant de la conscience écologique

Les effets nocifs de la dégradation de l’environnement sur la santé et sur le bien être en général étaient déjà devenus une préoccupation majeure chez les Français. Prendre soin de son environnement, c’est aussi prendre soin de sa santé. En 2019, 82 % des français déclarent faire « plus attention aux conséquences que pourraient avoir sur la santé les produits qu’ils achètent ».

Les applications de type Yuka vont devenir des armes encore plus puissantes dans les mains des consommateurs de produits alimentaires ou cosmétiques (22% les utilisent déjà).

La crise du coronavirus a définitivement installé de nouveaux comportements et de nouvelles attentes qui nous guident quotidiennement et influent sur nos décisions d’achats. En communication, les déclarations d’intention ne suffiront plus : l’attention du consommateur va désormais se concentrer sur les actes des marques. Pour cela, les canaux digitaux représentent sans doute une opportunité unique de créer une nouvelle relation plus authentique, plus sincère, plus juste, entre les marques et leurs clients.


Pour en savoir plus sur l'agence customR, cliquez-ici

customR - Le 16 avr. 2020
À lire aussi
premium2
premium1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.