habillage
premium1Advertisement
premium1Advertisement
Un kit de tissus pour faire un masque
© MikhailZykov via Getty Images

Post-confinement : 4 discours de marque à intégrer à sa ligne édito sur les réseaux sociaux

La Digitale Pipelette
Le 23 avr. 2020

Quelques astuces pour re-penser sa ligne éditoriale et s’inspirer des marques qui ont réussi à faire du confinement un levier de communication. Une sorte de kit de survie social media post-confinement.

Par Anaïs Loubère, fondatrice de l'agence social media La Digitale Pipelette

Le 25 mars 2020, Kantar Media a réalisé une étude auprès de 25 000 consommateurs pour mieux cerner leurs nouvelles priorités. 77% d’entre eux attendent en effet de la pub qu'elle parle de l'utilité de la marque dans la nouvelle vie quotidienne, 75% que la marque y informe les consommateurs sur ses efforts pour faire face à la situation et 70% qu'elle adopte un ton rassurant. Ce que ces chiffres confirment, c'est que l'on attend clairement des marques qu'elles accélèrent leurs prises de positions sociétales et qu'elles se rapprochent du quotidien de leurs clients. Et quel meilleur moyen d'y parvenir si ce n'est via vos réseaux sociaux ?

1 - « Vous êtes les bienvenues chez nous »

Une chose est sûre, les réseaux sociaux sont au coeur du confinement. Pour garder le lien, pour s'occuper ou pour s'informer, les internautes ont littéralement fait exploser le taux d'utilisation des médias sociaux (+61%). Challenges, vidéos humoristiques et relais des bonnes initiatives : tout le monde veut montrer comment se passe le confinement depuis son balcon. Côté entreprises, on se prend au jeu à découvrir les home office de ses entreprises préférées.

Et demain ? De retour dans nos bureaux, il faudra garder ce lien de proximité et laisser (vraiment) rentrer ses clients dans le quotidien de l'entreprise. Concrètement, la communication devra être quotidienne via les stories, la parole devra être donnée aux salariés et l'entreprise devra faire preuve de pédagogie, d'accessibilité et d'humilité.

2 - « Votre bien-être est notre priorité »

Qui dit confinement, dit « temps à occuper ». Et les grands « gagnants » de cette situation seront clairement ceux qui l'auront intégré dans leur communication. Cours de yoga en live, idées d'activités pour les enfants, partage de conseils pour les entreprises... Les contenus ne cessent de fleurir, et c'est tant mieux. Tant mieux car, une bonne fois pour toutes, les marques ont compris l'importance de mettre en première ligne un contenu divertissant, non promotionnel et adapté à leurs communautés. Et c'est bien là, le propre des réseaux sociaux.

Et demain ? Si l'on estime qu'il faut compter 21 jours pour instaurer de nouvelles habitudes dans notre quotidien, il y a fort à parier que les réflexes que nous prenons aujourd'hui en période de confinement risquent de durer. Il faudra donc continuer à proposer des rendez-vous virtuels divertissants et faire perdurer le live. Le tout est de bien placer la jauge en fonction de la légitimité de votre marque par rapport à votre secteur d'activité.

3 - « Nous ne sommes pas parfaits mais nous n'avons rien à cacher »

Si depuis quelques années on a vu la responsabilité de certaines marques exposée sur la place publique, cette pandémie démocratise clairement le « zéro bullshit tolérance ». La transparence sera de mise, les marques devront montrer patte blanche et communiquer ouvertement sur leurs agissements.

Et demain ? L'entreprise devra clairement communiquer avec pédagogie sur ses actions pour lutter contre les inégalités sociales au sein de son organisation et réduire son impact écologique. Bien sûr, personne ne s'attend à ce que vous soyez exemplaire tout de suite. Mais il faudra à minima prouver que vous êtes sensibles à ces sujets et que vous avez déjà enclenché des mesures concrètes à courts, moyens et longs termes.

4 - « Nous ne nous arrêtons pas à notre marque, nous pensons collectif »

Depuis quelques années, on observe la naissance de collaborations naturelles entre les marques. De l'effervescence des « collaborations produit » comme celle du Slip Français et de La maison Lejaby, au coup de com' commun tel que la campagne #MakeFridayGreenAgain, les marques ont bien compris qu'à plusieurs, elles étaient plus audibles. À l'heure du confinement, on distingue deux types d'entreprises : celles qui contribuent gratuitement à l'amélioration de notre quotidien et celles qui attendent que ça passe.

Et demain ? Demain, on s'en souviendra. On se souviendra de ces entreprises qui ont joué le jeu, de celles qui ont été solidaires. Ce sera le timing idéal pour faire front commun, pour souligner ce qui nous rassemble au-delà de nos différences. Le besoin d'appartenance de l'Homme n'est pas nouveau, mais cette période sera une opportunité supplémentaire pour renforcer l'engagement de vos fans et bénéficier de la visibilité de vos partenaires.


Pour en savoir plus sur l'agence bordelaise La Digitale Pipelette, cliquez-ici

La Digitale Pipelette - Le 23 avr. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.