habillage
premium1
premium1
Des hommes qui boivent des bières
© Prostock-Studio via Getty Images

Événementiel d’entreprise et contraintes sanitaires : le dilemme (in)surmontable ?

Chefing
Le 30 avr. 2020

Le secteur de l’événementiel est l’un des premiers touchés par la crise du coronavirus. La reprise de l’activité économique est fortement attendue. Mais comment permettre le retour des événements d’entreprise face aux mesures sanitaires ? Quelques pistes de réflexion pour y voir plus clair.

Quels enjeux pour l’événementiel d’entreprise ?

Aujourd’hui, l’Union des métiers de l’événementiel (Unimev) accuse une perte de 15 milliards d’euros suite à la crise du Covid-19. Avec plus de 4 500 événements annulés et plus de 3 000 reportés, les conséquences financières sont particulièrement lourdes pour le secteur. Elle ajoute que « la filière est au service du développement économique, elle permet aux acteurs de se réunir, de commercer, d'exporter, elle sert la vie des territoires par ses retombées. ».

C'est donc l'ensemble du secteur qui devra s'adapter en anticipant l’organisation d’événements qui puissent se tenir dans les meilleures conditions. Dans cette perspective, les entreprises devront faire preuve de rigueur et auront pour seul mot d’ordre le respect des mesures sanitaires.

Des événements d’entreprise repensés pour s’adapter aux mesures sanitaires

Les entreprises vont devoir anticiper le déconfinement pour permettre aux collaborateurs de se retrouver dans un climat convivial. Après des semaines d’isolement, les premiers effets psycholo-giques se font sentir sur la santé mentale. Selon une enquête réalisée par l’Ifop, 74 % des personnes sondées ont déclaré avoir connu des troubles du sommeil. À cela s’ajoute pour 37% des personnes sondées, la détresse psychologique qui peut être pesante en fonction du cadre social dans lequel elles vivent. Et pour assurer ce « retour à la normale », les entreprises devront rapidement miser sur une stratégie bien rodée répondant aux problématiques d’hygiène.

Masques à usage unique pendant les événements, prise de température par thermomètre frontal (désinfecté entre chaque personne), mise à disposition de gel hydroalcoolique à l’entrée et au sein de l’événement, port de gants systématique… autant de mesures déployées sur place à destination du staff afin de garantir le respect des règles sanitaires. En amont, les équipes en charge de la vérification des denrées alimentaires auront l’obligation de porter une blouse, des gants et une charlotte en plus du masque jetable. Pour endiguer les risques de contamination, des contrôles réguliers seront réalisés pour ceux qui présenteraient des symptômes (toux ou maux de tête). Ces derniers seront priés de rentrer chez eux pour leur protection et celle des équipes. En parallèle, il faudra compter sur l’affichage des gestes barrières dans les bureaux et des formations autour des problématiques sanitaires.

Dans ce contexte inédit, repenser l’engagement post-confinement parait inexorable. Les entreprises devront témoigner d’ingéniosité pour offrir à leurs collaborateurs des événements flexibles, pouvant si besoin, être annulables et remboursables afin d’entamer sereinement la reprise économique. Certaines entreprises jouent déjà la carte de la créativité en proposant un service sur mesure et adaptatif. Aménager un espace deux fois plus grand pour respecter les distances de sécurité, favoriser les portes automatiques ou celles pouvant être laissées ouvertes par des cales portes, privilégier un espace avec de multiples entrées et sorties pour gérer les flux variés, créer des pièces cocktail à base de pic ou de conditionnement individuel (telles que des verrines), privilégier le service sur buffet géré par une équipe ou encore le service en mouvement avec distribution de la pièce souhaitée par le client sur une serviette… ces services judicieux peuvent aisément être mis en place pour maintenir les événements d’entreprise. Enfin, le staff, présent du début à la fin, se chargera de manipuler la nourriture et de la gestion des déchets afin de minimiser les risques de transmission en respectant la distance d'1,5 mètre entre eux et le chef.

Un triple enjeu pour la reprise des événements : protéger, favoriser, booster

  1. Protéger les équipes

Dans ce sillage, la protection des équipes qui organisent ces événements est la pierre angulaire de la stratégie. Il s’agit de proposer des rassemblements dans le respect total des règles d’hygiène sans toutefois rompre la convivialité de l’événement.

  1. Favoriser les rassemblements en toute sécurité

Si les entreprises connaissent aujourd’hui une baisse notable de leur activité et une désertion presque totale de leur personnel en raison du confinement, la reprise annonce une réadaptation au vivre ensemble. La remobilisation des troupes représente un défi de taille afin de participer à l’effort collectif, le tout dans un climat serein.

  1. Rebooster l’impact de la valeur du travail dans les esprits

Les entreprises devront faire face à l’impact psychologique provoqué par le confinement sur le moral des troupes tout en respectant les mesures gouvernementales. L’organisation d’événements sur mesure, made in France, est un levier potentiel pour accroître ce sentiment de bien-être au travail permettant d’encourager les équipes sur des objectifs communs. Rebooster les équipes autour d’une culture d’entreprise commune participera ainsi à une reprise économique post-confinement.


Pour en savoir plus sur Chefing, cliquez-ici, et pour plus de contenus, cliquez-ici

Chefing - Le 30 avr. 2020
À lire aussi
premium2
premium1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.