habillage
premium 1
premium 1
Evenement Cheffes
© Pablo Porla / Hans Lucas

CHEFFES : un festival culinaire et solidaire qui met les femmes à l’honneur

Le 10 sept. 2020

Dimanche 6 et lundi 7 septembre, l'événement « CHEFFES! », s’est installé au Centre National de la Danse de Pantin (93), pour deux banquets à prix doux, entre les mains d'une trentaine de cheffes parmi les plus talentueuses de la capitale.

Par la consommation d’un repas, financer celui d’un autre

Elles sont plus de trente et ont accepté de cuisiner bénévolement leurs plats favoris, dans le but de récolter des fonds pour l'association Ernest, destinés à financer un programme d’aide alimentaire local parisien. L'entrée tarifée 30€ donnait droit à un menu en 5 assiettes : 4 plats salés et 1 sucré, à choisir parmi deux propositions envoyées quelques jours avant la soirée. Deux services ont été organisés chaque soir.

L'association met en place un « pourmanger » qui permet de fournir de la nourriture à ceux qui en ont besoin. Une majoration indolore de quelques centimes que le restaurateur applique sur une addition, un plat, un café dans son établissement afin de financer l'aide alimentaire de son quartier.

Mettre à l’honneur le talent des femmes dans un univers essentiellement masculin

Sur les 630 restaurants sélectionnés par le Michelin on ne compte que 33 femmes cheffes, soit 5% des chefs étoilés. Les femmes semblent donc largement écartées du milieu et sont parfois victimes de comportements sexistes qui peuvent affecter leur carrière. « Dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, le harcèlement moral et sexuel prospère deux fois plus que la moyenne, tout secteur confondu, selon une étude sur les rapports sociaux au travail sortie en 2016 » rappelait Emilie Laystary dans le podcast Bouffons.

Pour cet événement, Ernest s’était donc fixé comme objectif de mettre à l'honneur le talent des femmes avec une programmation qui mixait cheffes de bistrots reconnues et étoiles montantes de la capitale, qu'elles soient à la tête de leur restaurant, itinérantes ou en cours de montage d'un nouveau projet :

Céline Pham (cheffe sur mesure)
Manon Fleury (l'ex-cheffe du Mermoz)
Amandine Chaignot (Pouliche)
Alessandra Montagne (Tempero)
Alice Di Cagno (l'ex-cheffe du Chatomat)
Julie Caute (Dame Jane)
Justine Piluso (l'ex-cheffe du Cappiello)
Solène Gallard (Refetorrio)
Athena Ung (Coupi Bar)
Flore Granboulan (cheffe sur mesure)
Laura Dalsheimer (La vierge)
Léa Fleurot (le Cadoret)
Laura Portelli (Pique Nique)
Alice Quillet & Anna Trattles (Ten Belles)
Hamelmal Shfiarew (Résidence du Refugee Food Festival)

Vigneronnes indépendante et cocktails par Combat

Côté vins, les vigneronnes naturelles de l’association Canons, Sylvie Spielmann, Valérie Godelu et Ariane Lesné ont sélectionné les vins qui accompagnaient les recettes des cheffes. Et côté cocktails, c’est Margot Lecarpentier propriétaire, avec Elena Schmitt, du bar Combat à Belleville, qui confectionnait les mélanges aromatiques. Bar baptisé ainsi, à l’image de la lutte des femmes et des difficultés rencontrées pour s'imposer dans un monde encore une fois très masculin, avec son lot d’idées reçues et de réflexions machistes.

Voir cette publication sur Instagram

Ichijiku ⛩ Recette en Une ⭐️ #tutopicole

Une publication partagée par MargotAnnaLecarpentier (@margot.combat) le

Anaïs Farrugia - Le 10 sept. 2020
À lire aussi
premium2
habillage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.