habillage
premium1Advertisement
premium1Advertisement
Le Game For Good : comment sensibiliser les jeunes gameurs aux projets caritatifs ?
© gettyimages

Le Game For Good : comment sensibiliser les jeunes gameurs aux projets caritatifs ?

Force For Good
Le 2 nov. 2020

En octobre le ZEvent 2020, le projet caritatif pour streameurs francophones, a récolté 5 millions d’euros de dons pour Amnesty International. Ce record, atteint dans le cadre d’un streaming Twitch, prouve la force du gaming, du collectif, ainsi que des générations Y et Z, pour collecter des dons.

Cette réussite n’est pas anodine. Le gaming prend une place de plus en plus importante dans la vie des Français, il concerne aujourd’hui 68% d’entre eux, et possède un véritable écosystème avec le e-sport. Les jeunes sont les principaux concernés par ce phénomène, qui apparaît alors comme une opportunité pour le fundraising à visée des jeunes générations.

Parallèlement à cela, les générations Y et Z sont marquées par une recherche double : recherche de sens et recherche d’expériences. Au croisement de ces deux attentes, le Game For Good permet de sensibiliser une population de donateurs encore peu sollicitée qui, pourtant, souhaite s’engager davantage. Et ce, tout en lui proposant une expérience unique et divertissante, alliant engagement solidaire et jeu. Voici 4 conseils pour mener à bien une campagne de collecte ou de sensibilisation par le gaming.

#1 - Associer campagne de sensibilisation et divertissement

Viser les jeunes, c’est s’adapter à leurs modes de vie et leurs préoccupations. Si leurs engagements pour des causes sont certains, leur consommation de divertissement ne fait aucun doute non plus et fait partie de leur quotidien. Les toucher par ce biais permet de sensibiliser de nouveaux donateurs et de fidéliser les ponctuels.

#2 - S’appuyer sur le pair à pair

La démarche de « peer education » développée dans les années 1970 a déjà fait ses preuves. Dans le cas présent, la défiance des jeunes à l’égard des plus âgés et des grandes structures, conduit à faire de cette méthode un point d’appui nécessaire pour la réussite de la campagne. Faire confiance à des jeunes pour parler à d’autres jeunes, les sensibiliser, les inviter à jouer et/ou donner, c’est être certain que le message soit parlant pour eux et les touche directement.

#3 - Passer par une équipe d’influenceurs / de professionnels du gaming

Ralliant des communautés de milliers, voire de millions d’internautes, les influenceurs et notamment les professionnels du gaming, sont les interlocuteurs privilégiés pour transmettre un message et inviter à jouer ou donner pour la bonne cause. Les internautes faisant partie de ces communautés se sentent d’autant plus intégrés à un collectif lors d’évènements organisés par ces derniers, et par ce collectif ils ont davantage le sentiment que leur don individuel compte.

#4 - S’appuyer sur un média spécialisé

Acteurs les plus légitimes pour parler de gaming, les réseaux sociaux et médias spécialisés facilitent la transmission de l’information aux internautes et joueurs, en les invitant directement à participer aux évènements, jouer pour la bonne cause ou faire des dons par le biais d’achats d’extension, de paris sur le e-sport ou de dons aux influenceurs qu’ils préfèrent. Ils sont donc ceux sur lesquels s’appuyer en priorité, bien que les médias traditionnels trouvent également leur place dans la vie des jeunes et peuvent être des relais d’information pour le Game for Good.


Pour toute demande, contacter Force For Good en cliquant ici

Force For Good - Le 2 nov. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.