habillage
premium1Advertisement
premium1Advertisement
Le dossier de presse a fait long feu. Comment le réinventer ?
© PeopleImages via gettyimages

Le dossier de presse a fait long feu. Comment le réinventer ?

Padam RP
Le 12 nov. 2020

Outil indispensable dans l’écosystème des médias, le dossier de presse s’avère indispensable par son rôle informatif. Néanmoins, il s’apparente de temps à autre à une plaquette alors qu’il doit accompagner la mutation profonde du métier des relations presse. Quelques pistes à suivre pour y arriver.

1 - S’inspirer des codes de la presse

Le monde d’après n’aura donc jamais émergé et sera plutôt ce que nous en ferons. Il donnera à voir ce que nous aurons retenu de ses fragilités et de ses doutes. Ce monde que nous avons façonné jusqu’à ce qu’il nous stoppe, nous masque et nous ouvre enfin les yeux sur sa fragilité, ses économies affaiblies et son instabilité. Alors, le temps est venu d’être vraiment, ouverts et transparents, sincères et engagés, sans le washing qui va avec. Non. Qui ne va pas.

Si masqués, nous sommes, n’avons-nous jamais été aussi près de la vérité ? Cette vérité qui, dans le travail RP est au coeur de tous les sujets. Ce travail avec les médias, les journalistes, les rédacteurs, ceux qui investiguent, qui sourcent, qui comparent, qui vérifient. La responsabilité des relations aux médias consiste donc, avant tout, à « gratter le vernis » de la communication, celui qui pourrait biaiser l’info. Décortiquer alors le sujet sous plusieurs facettes pour proposer un maximum d’angles aux médias permet de dépasser le postulat de départ. Et en creusant, imaginer des angles qui vont aller au-delà des évidences doit pouvoir devenir la base de ce métier.

Les éco-systèmes médias sont complexes et tous ses maillons sont interdépendants, aussi bien les marques, les agences que les RP. Alors, dans un monde d’image où la vitesse et la course au scoop font du mal à l’info, la vérité et l’authenticité sont certainement, les leviers d’un métier en mutation.

2 - Insuffler de l’humanité là où il en manque souvent cruellement

Et parce que le monde est vivant, les stratégies RP doivent être vivantes, elles doivent exprimer les ADN et décloisonner, mutualiser voire, déranger. Ce métier évolue au coeur d’un univers dans lequel l’expertise pourra donner pleine mesure à l’entreprise, l’économie et la société, via un travail de fond basé sur la vérité. Un univers fondé sur des valeurs où l’engagement et l’authenticité permettront le développement durable d’un métier malmené, parfois ingrat, et qui mérite d’être transformé en profondeur pour un impact juste et une image positive.

Les relations aux médias sont au service de l’entreprise pour faire émerger des messages forts. Elles ne doivent pas dériver sur la communication et des effets d’annonce sans vision. Sa force, c’est le pouvoir de conviction, celui qui crée du lien.

3 – Délivrer de l’info pertinente et anglée

L’innovation n’a de sens que si elle incarne les valeurs et les messages de la marque. Sans contenu, elle n’est en aucun cas pertinente. Ceci est simple. Basique.

Le dossier de presse qui a longtemps été promu et rédigé par les RP était parfois presque propagandiste. Trop corporate, il s’apparentait de temps à autre à une plaquette, malgré le ton informatif utilisé pour ses contenus. Il convient alors d’aborder les sujets à travers plusieurs prismes et de traiter ses contours avec de multiples regards qui devront susciter l’intérêt des médias et décupler les opportunités de prises de parole.

4 – Laisser la place au débat et à la contradiction

Le dossier de presse est mort, vive le journal de presse. Les RP n’ont pas le droit de laisser disparaître l’information avec un grand I dans ce qu’elle a de plus noble, de plus précis, de plus beau : la connaissance, la curiosité et l’intelligence dont ce monde a tant besoin.

Leur rôle est de mettre en avant les idées reçues, les idées fausses que leurs clients vont contrer grâce à leur expertise et leur savoir. Il faut également laisser la parole aux détracteurs pour mieux y répondre, en acceptant des points de vue contradictoires, « poil à gratter », pour véritablement se différencier du ton, parfois trop lisse, des dossiers de presse institutionnels qui ont fait long feu. C’est l’audace, la légitimité et l’expertise qui ressortiront du journal de presse. Et ce n’est pas un pléonasme.


Pour en savoir plus sur l'agence Padam, cliquez-ici, pour plus de contenus, ici

Padam RP - Le 12 nov. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

  • Ceci, émis par Padam RP, ressemble très fort à un... communiqué de presse écrit par quelqu'un qui a trop fréquenté le marketing. Et qui donne donc le parfait contre exemple de ce qu'il prône...