habillage
premium1
premium1
Un stetoscope avec un coeur
© Sorapop - getty

Quel rôle les entreprises doivent-elles jouer dans l’accompagnement de leurs collaborateurs en matière de santé ?

Concilio & Harris Interactive
Le 12 mars 2021

L’état de santé des salariés au sein des entreprises, bien au-delà des obligations réglementaires en la matière desdites entreprises, est aujourd’hui une des préoccupations principales des dirigeants. Il s’agit d’une tendance qui fait largement consensus, les dirigeants et les représentants des salariés ne divergent que très à la marge sur ce constat.

1 - La santé est un enjeu majeur : une vision partagée par les dirigeants et les représentants du personnel

« Avec la crise, les dirigeants ont réévalué leurs priorités stratégiques. Les entreprises ont un nouveau rôle à jouer pour accompagner leurs salariés dans leurs problématiques de santé, au-delà du cadre strictement légal », expliquent Georges Aoun et Dr. Florian Reinaud Fondateurs de Concilio

Première observation : dirigeants et RP ont une vision largement commune de l’enjeu que constitue la santé des salariés, non seulement dans le contexte Covid-19, mais aussi de façon plus générale.

L’influence de la santé sur la productivité est un constat partagé par 95 % des dirigeants et 98 % des représentants du personnel. DRH et Représentants du personnel sont unanimement plutôt confiants, voire tout à fait confiants lorsqu’ils pensent à leur propre santé : respectivement 91 et 93 %. Ils sont en revanche plus préoccupés par la santé de leurs collègues : 81 % contre 90 %. Les profils issus des plus grandes entreprises (1 000 collaborateurs et plus) se déclarent un peu plus confiants que la moyenne concernant la santé des salariés de leur entreprise.

2 - Les entreprises sont déjà mobilisées et disposent d’une forte marge de progression

La conviction des représentants du personnel que l’entreprise doit s’occuper de la santé des salariés est encore plus forte que celle des dirigeants et DRH.

Pour plus de 9 personnes interrogées sur 10, tenir compte de la santé des salariés relève bien du rôle de l’entreprise. 40% des dirigeants et DRH et 60% des représentants du personnel déclarent même que c’est « tout à fait » son rôle.

L’écart dans les réponses des deux populations fait apparaître une demande ou une attente plus forte encore des salariés, pour qui s’occuper de la santé des collaborateurs est bien dans le rôle de l’entreprise. 83% des représentants du personnel affirment que c’est le rôle de l’entreprise d’accompagner les salariés dans leurs problèmes de santé, une position partagée par 70% des DRH. 91% des dirigeants et 87% des représentants du personnel estiment que leur entreprise a mis en place des politiques pour assurer la santé physique des salariés. La protection de la santé mentale fait l’objet d’un consensus plus fragile : 77% des dirigeants affirment avoir mis en place des politiques dans ce domaine, contre 69% des salariés.

« Les chiffres le montrent : la demande de protection et d’accompagnement est de plus en plus forte de la part des salariés. Décideurs RH et représentants du personnel sont désormais au cœur de cette transformation du monde du travail », souligne Jean-Daniel Lévy, Directeur Délégué Harris Interactive France

3 - La santé, un levier de fidélisation et d’attractivité des collaborateurs

L’étude révèle une montée en puissance de la préoccupation de la santé des salariés au sein des entreprises, bien au-delà des obligations réglementaires des entreprises.

89% des dirigeants et 95% des représentants du personnel estiment que la mise en place d’une politique d’accompagnement santé est le signe que l’entreprise s’engage dans une relation de long terme avec ses salariés.

Dirigeants et salariés se retrouvent aussi sur le fait que l’effet d’attractivité d’une politique de santé joue fortement sur les salariés de l’entreprise. Mais il peut aussi s’exercer sur les salariés en poste dans les autres entreprises ou sur les jeunes diplômés. À noter cependant que dans les entreprises de plus de 1 000 salariés, l’effet d’attractivité d’une politique de santé sur la marque employeur en général fait l’objet d’un large consensus entre dirigeants et représentants du personnel. 75% des dirigeants et 76% des représentants du personnel sont d’accord pour considérer que la mise en place d’une plateforme regroupant l’ensemble des services liés à la santé serait une bonne chose.

Concilio & Harris Interactive - Le 12 mars 2021
À lire aussi