habillage
premium1
premium1
The Brand Projection
© Le Club des Annonceurs

« Après la pandémie, renouer avec la création, l’optimisme et l’innovation », Laurence Bordy, présidente du Club Des Annonceurs

Le 31 mai 2021

Le 6 juillet prochain se tiendra « The Brand Projection® », un nouveau rendez-vous du Club des Annonceurs. Un moment pour s’inspirer de la richesse créative des campagnes publicitaires. Laurence Bordry, la présidente du Club, revient sur le programme et la philosophie de cet évènement inédit.

Laurence Bordry est vice-présidente de l'Innovation Lab Marketing Global du groupe Accor. Depuis 2019, elle est également présidente du Club des Annonceurs, Think Do Tank d’innovation des Dirigeants de Marques.

Comment est né ce nouveau rendez-vous « The Brand Projection® » et quelles sont ses ambitions ?

Laurence Bordry : Nos membres ont besoin de décrypter et de s’ouvrir à d’autres visions. Nous y répondons en leur offrant la possibilité de plonger dans un bain de créativité. Nous avions à cœur de mettre la créativité et ses métiers, qui ont beaucoup souffert pendant la crise sanitaire, à l’honneur dans le cadre d’un événement inédit. Il nous faut sortir des codes de la real life et du pragmatisme imposés par la pandémie pour renouer avec la création publicitaire et les imaginaires. L’idée est d’inspirer grâce à des campagnes françaises mais aussi internationales. Des mouvements et des tendances se dessinent, et il est important de les comprendre pour se relancer. Nous voulons saisir ce vent d’optimisme !

Cette fois-ci, pas de Zoom ! The Brand Projection est un évènement 100 % physique. C’est l’envie de se retrouver qui vous a guidé ?

Laurence Bordry : Cet évènement marque aussi les retrouvailles des professionnels du secteur. Et nous avons pensé l’événement en ce sens. Nous serons début juillet en extérieur, sur des transats et devant nous, un écran géant de projection ! Nous avons invité 200 dirigeants de marque à venir partager ce moment convivial : le contact humain est capital.

« Le contact humain est capital », Laurence Bordry 

Cet événement aura lieu chez We are_, votre partenaire depuis peu. Pourquoi ce choix ?

Laurence Bordry : We are_ , lieu de résidence et QG de notre Club, rassemble les acteurs des industries créatives et digitales ; C’est une opportunité formidable pour favoriser les échanges et organiser notre événement ! Il ne s’agit plus d’être dans un endroit clos, mais au contraire dans un lieu vivant, en donnant l’occasion à nos membres de dépasser leurs métiers et leur secteur dans un esprit d’open innovation. Nous avons demandé à 10 de nos membres de donner leur point de vue au travers d’une sélection de campagnes publicitaires tous médias et pays confondus. Les sujets abordés sont divers, je pense à la RSE, par exemple. À partir de cette sélection, chaque membre va décider des campagnes qu’il souhaite défendre pour illustrer sa vision de la créativité et des ingrédients clés vecteurs de pertinence. Nos partenaires (M. Publicité, La Poste Solutions Business, The Good Company, Sup de Pub, Canal + Brand Solutions, Brut, YouTube) ont eux aussi joué le jeu puisqu’ils révéleront leur point de vue sur les campagnes de publicité françaises et internationales. C’est un moyen pour ces acteurs d’affirmer leur positionnement et leur vision de la créativité.

La jeune génération occupe une place de choix dans cet événement ?

Nous savons que c’est difficile de se faire une place pour cette génération. La jeunesse a été très touchée par la pandémie, et nous voulions les mettre à l’honneur. Sup de Pub est d’ailleurs l’un de nos partenaires récurrents de nos événements et ils sont également adhérents au Club. Tous nos événements impliquent des jeunes. Ils nous étonnent, cassent les codes et influencent nos visions. Nous avons besoin de nous décadrer, de transmettre, de nous nourrir de leur point de vue et de les aider à réussir en retour. Cet événement, c’est aussi une occasion de féliciter cette jeunesse très engagée.

Une jeunesse très engagée… et des marques qui doivent l’être plus que jamais. Quel est l’état d’esprit des annonceurs dans ce contexte ?

Laurence Bordry : Ce que je retiens, c’est une grande solidarité entre les marques malgré les difficultés de certains secteurs. La pandémie n’a fait que renforcer la valeur de notre Club. Après une période de sidération, nos membres ont pu partager, interagir et co-construire grâce à cette communauté. C’est pour cette raison que nous nous considérons comme un Think Do Thank, puisque nous proposons de la réflexion et du décryptage mais aussi des solutions concrètes pour avancer. Je m’aperçois que nos membres sont chaque jour de plus en plus engagés et un contrat de confiance s’est installé entre eux. Ouvrir ses portes, montrer ce que l’on fait n’entre pas forcément en contradiction avec des enjeux de confidentialité. Cette nécessité d’ouverture, qui se faisait déjà sentir avant la crise, est plus importante que jamais. Chacun de nos membres peut agir pour créer de l’engagement et ça, c’est stimulant. Si l’année 2020 est celle de la prise de conscience, j’aimerais que 2021 soit celle de l’action durable.

« Si l’année 2020 est celle de la prise de conscience, j’aimerais que 2021 soit celle de l’action durable », Laurence Bordry 

The Brand Projection célèbre aussi les 30 ans du Club des Annonceurs. Que peut-on lui souhaiter pour les trente prochaines années ?

Laurence Bordry : Je trouve que le Club a acquis une certaine maturité. Et aujourd’hui, cette maturité nous donne des ailes pour ouvrir de nouvelles portes. Cette expérience, nous voulons la partager et la transmettre. Nous allons pour cela accueillir de nouvelles startups pour les mentorer et les aider. Elles ont besoin de retours de professionnels et nous avons envie d’interagir avec elles. Rester à taille humaine, partager et se régénérer, voilà ce que vous pouvez nous souhaiter !

Vous souhaitez en savoir plus sur le Club des Annonceurs et ses actualités ? Rendez-vous ici.

Sarah Sabsibo - Le 31 mai 2021
premium2
premium2