habillage
Se positionner sur le marché de la réservation des prestations de beauté en ligne, le cas de « Kiute »

Se positionner sur le marché de la réservation des prestations de beauté en ligne, le cas de « Kiute »

Namibie & types top
Le 4 nov. 2020

La plateforme de réservation en ligne Kiute a pour ambition de rendre la beauté accessible à tous et de se positionner comme une plateforme de référence sur le secteur de la beauté. Mais comment construire une stratégie efficace face à Treatwell et Balinéa ?

Permettre aux internautes de bénéficier d’une solution de réservation en ligne simple en 3 clics dans 10 000 instituts de beauté, spas et salons de coiffure partout en France, tel est le défi de Kiute. L’objectif de la plateforme est d’accompagner les professionnels de la beauté au quotidien, démocratiser le secteur, créer de nouveaux rituels, redonner le pouvoir aux consommateurs, permettre à chacun de choisir ses solutions pour prendre soin de soi.

S’engager dans le soutien aux artisans de la beauté

Dans un contexte où les plateformes non-hexagonale d’ubérisation de la beauté et des services en général sont en pleine expansion, Kiute souhaite imposer une marque made in France engagée dans le soutien aux artisans de la beauté. Le tout en gardant en ligne de mire un développement international prochain. D’ailleurs, Treatwell est à ce titre présent dans toute l’Europe, Uala s’est développé en Italie, Espagne et Portugal sous la marque Uala, en France avec Balinéa et en Grèce.

Répondre à la demande croissante de digitalisation des acteurs de la beauté

Les Salons de coiffure et les instituts de soin étaient globalement en demande de digitalisation et de leviers de développement (33% de baisse de fréquentation des salons en 10 ans, 40% de créneaux vides dans les salons). Aussi, le marché de la réservation des prestations de la beauté n’était pas au niveau des acteurs de la Tech. C’est en partant de ces constats, que la plateforme s’est donnée pour ambition de mettre en relation les artisans et leurs clients.

En effet, la partie encore inexploitée du marché pèse 5 milliards d’euros, ce qui représente une opportunité sachant que le marché de la beauté représente 8 milliards d’euros.

De plus, il existe près de 120 000 salons en France et seulement 15% d’entre eux proposent la réservation en ligne (vs 226 000 médecins en France et 50% opposant la réservation en ligne, 175 000 restaurants et 57% proposent la réservation en ligne).

Créer une marque communautaire qui s’adresse à tous

L’identité de marque a été créée avec les agences Namibie pour le naming et types top pour le branding en collaboration avec les équipes internes.

Pour Namibie, le processus de création de la marque devait répondre à un objectif majeur : construire une identité nominale transversale, susceptible de séduire les femmes autant que les hommes, de parler à toutes les générations. Le choix s’est porté sur un nom concis, facile à prononcer, en phase avec les usages digitaux (le .com était disponible), en n'omettant pas la nécessaire résonnance internationale.

En termes de branding, la stratégie proposée par l’agence types top était simple : s’écarter des codes graphiques traditionnels du secteur de la beauté pour se mettre à l’égal des grands acteurs de la tech, tout en restant accessible à tous, avec un nom facilement mémorisable.

Les ambitions en chiffres :

- Marque #1 sur les soins beauté
- 30000 salons partenaires dont 20% hors France
- + 5 millions d’euros de CA supplémentaires dans les salons

Namibie & types top - Le 4 nov. 2020
À lire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.