habillage
premium1
premium1
Un astronaute
© ©Le Clair Obscur_Frédéric Deslias

« 5,4,3,2,1 Explorations ! » l'exposition immersive du Centre des Arts d’Enghien-Les-Bains

Le 13 juin 2019

Le 15 juin 2019 l’exposition « 5,4,3,2,1 Explorations ! » ouvre ses portes au Centre des Arts d’Enghien-Les-Bains. Un parcours d’une journée, à travers cinq propositions d’artistes qui mêlent arts visuel, théâtre, danse et arts numériques.

Le samedi 15 juin 2019, Le Centre des Arts d’Enghien-Les-Bains accueille une nouvelle exposition, totalement immersive. « 5,4,3,2,1 Explorations ! » propose espace où expression artistique et technologique ne font plus qu’un à travers une sélection de 5 artistes pluridisciplinaires. 

1/ « Le Clair-obscur / DYS Lab »

Le Clair-obscur / DYS Lab est composé de deux installations artistiques. Tout d’abord avec « Exo territoires », un parcours sonore nomade où une équipe de spectateurs est invitée à revêtir des combinaisons et à explorer la Terre à la recherche d’échantillons de vie... à la lumière de l’exobiologie et des expéditions pionnières en exoplanètes. Ensuite, on peut découvrir « Colonies », une expérience en réalité augmentée qui d‘écrit comment, dans un futur proche, l’humain s’est adapté à ses nouvelles conditions de vies. L’œuvre est mise en scène et en son par Frédéric Deslias.

2/  « Lac Project » par Mathieu Calmelet et Ludivine Large-Besssette.

Le duo est un collectif réunissant le chorégraphe et musicien Mathieu Calmelet et l’artiste plasticienne Ludivine Large-Bessette. Ils développent un travail volontairement hybride (danse contemporaine, photo, vidéo, musique, nouvelles technologies) Le corps mis en situation, contraint et en mouvement devient véhicule de sensations, récipient d’histoires et objet dans lequel le spectateur peut se projeter.

3/ « La Vallée dérangeante » par Laura Mannellli »

L’évènement est aussi l’occasion de vivre l’expérience de « la Vallée dérangeante » par Laura Mannellli. Le concept : quatre voiles d’organza se superposent et forment dans leurs mouvements au gré des circulations d’air, les reliefs d’un paysage. En mode installation, une entité lumineuse et sonore interagit avec le spectateur, se déplace et se démultiplie à la surface de ces écrans. Sa pratique se situe au croisement des arts plastiques, des réalités virtuelles, du jeu vidéo et de l’architecture.

4/  Marco Donnarumma et Magherita Pevere « Humane Methods »

Dans le cadre de la 10ème édition de la Biennale des Bains numériques, Marco Donnarumma revient au Centre des arts pour amorcer une recherche artistique autour de la notion de « violence ». À la suite d'une résidence d’un mois, il dévoilera au public une étape de sa prochaine création Humane methods.

L’ambition de cette nouvelle pièce est de « disséquer » les processus de la violence de notre époque, celle que les humains exercent à travers le développement technologique contre leurs semblables ou leur environnement social et naturel.

5/ Jeffrey Shaw et «  Passé augmenté x Présent augmenté »

L’exposition est une expérience immersive, un va-et-vient entre deux mondes possibles, passé et présent : partir des outils qui sont contemporains de l’artiste comme autant d’opportunités de ré-envisager la création de demain. Jeffrey Shaw est pionnier en matière de réalité virtuelle. Le Centre des Arts lui consacre une exposition monographique.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.