Neuralink, la start-up d'Elon Musk, s'apprête à tester ses implants cérébraux

Objet de fantasme de l’ordre de la science-fiction, les implants de cerveaux fascinent et pourrait bien faire partie de notre quotidien. Du moins, c’est ce qu’ambitionne Elon Musk et sa société d'implants neuronaux, Neuralink

Des implants neuronaux pour contrôler nos appareils életroniques... ce n'est pas seulement dans des épisodes de Black Mirror. Ce type de technologie pourrait bientôt arriver derrière notre oreille. L’idée peut sembler folle mais c’est bien ce qu’ambition le business-man, Elon Musk.

192 électrodes par minutes

Fondée en 2017, la start-up Neuralink indique que son robot sera capable d'implanter des fils en profondeur dans le cerveau humain. Le robot est un véritable chirurgien capable d’insérer six fils qui représentent 192 électrodes par minutes. L’installation de l’interface nécessite de percer quatre trous de 8mm dans le crâne. Pour le moment, les essais  ont été effectués sur des rats ayant reçu jusqu'à 1 500 électrodes. L’entreprise a pour objectif de tester son implant sur des sujets humains dès le deuxième semestre de l’année 2020.

Découvrez la conférence de présentation Neuralink

Aider les personnes à retrouver la vue, l’ouïe, la parole

Néanmoins, rien ne prouve que la technologie actuelle puisse fonctionner sur un humain et surtout si elle est viable sur al durée. D'après Neuralink, sa puce actuelle serait capable de lire et d'écrire 10 000 électrodes, ce qui représente plus de 1 000 fois le nombre de la meilleure interface cérébrale profonde actuellement disponible.

Grâce à cette technologie, Neuralink pourrait être en capacité d’aider les personnes à retrouver la vue, l’ouïe, la parole et même des capacités motrices. Elon Musk va encore plus loin et prévoit qu’avec son dispositif les hommes pourront bientôt parler par télépathie.

Ce site utilise Google Analytics.