habillage
Une lignée de drapeau LGBT
© Jasmin Sessler via Unsplash

Tinder lance une fonctionnalité pour protéger les utilisateurs LGBTQ+

Le 25 juill. 2019

L'application de rencontres numéro 1 de l'App Store lance un dispositif qui permet de prévenir ses utilisateurs qui lorsqu’ils voyagent dans un pays qui appliquent des lois hostiles envers la communauté LGBTQ+. 

Depuis sa création, Tinder a révolutionné les rapports amoureux et encourage chacun à vivre sa sexualité librement, qu'importe son genre et son sexe. Pour protéger ses utilisateurs LGBTQ+, Tinder lance Traveler Alert, une alerte qui prévient les utilisateurs LGBTQ+ lorsqu'ils se trouvent dans un pays où existent des lois anti-LGBTQ+.

Graphique sur les lois sur l'orientation sexuelle dans le monde par l'association Ilga 

Vivons heureux, vivons cachés...

L’application de rencontre prévient les utilisateurs lorsqu’ils se trouvent dans un pays qui présente des lois discriminantes. Ainsi, les utilisateurs peuvent faire le choix de masquer leur profil. Dans le cas où l'utilisateur souhaite être visible sur l'application, son orientation et son identité seront alors masquées. Le but est de protéger les utilisateurs contre de potentielles représailles de personnes malveillantes ou de lois appliquées dans un pays. Le profil est remis à la normal dès que l’utilisateur Tinder quitte la zone en question. Pour mettre en place ce dispositif, la plateforme de rencontres s'est entourée de l’association de lutte pour les droits LGBT, International Lesbian and Gay Association. La nouvelle fonctionnalité est déployée sur tous les systèmes d’exploitation, IOS et Android.

L'homosexualité : passible de prison dans 57 pays 

Le dispositif que déploie Tinder est révélateur de la situation de la communauté LGBTQ+ dans le monde. Selon un article de France Info, en 2018, le monde compte 57 pays qui prévoient l’emprisonnement pour homosexualité. Treize d'entre eux prévoient l'emprisonnement à perpétuité pour le même motif. Encore plus alarmant, on compte encore 8 pays qui appliquent la peine de mort.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.