premium 1
Un enfant avec une boîte de conserve sur l'oreille
© GettyImages

4 raisons stratégiques de faire des RP

Gootenberg
Le 11 déc. 2018

Alors que beaucoup d’entreprises ne jurent que par le tout digital, le monde des médias demeure un secteur puissant par ses moyens et son influence. Il reste l’acteur le plus respecté dans la fabrication de l’opinion. Pour les entreprises qui savent s’en servir, les médias peuvent s’avérer un incomparable levier de notoriété et de business.

Un levier puissant

On dénombre en France près de 18,000 médias employant quelque 76 000 journalistes. Des chiffres qui rassurent sur la vitalité et le pluralisme de nos sources d’information. Le pays compte aujourd’hui un peu plus d’un journaliste pour 1 000 habitants, un ratio parmi les plus élevés d’Europe. 10 fois plus élevé qu’aux Etats-Unis. Et les audiences résistent. A titre d’exemple, un JT peut réunir plus de 6 millions de nos concitoyens devant l’écran et le site du Figaro enregistre plus de 110 millions de visites mensuelles. L’impact d’une présence de marque sur ces supports est donc loin d'être négligeable.

Une communication crédible

Au-delà des audiences, l’ensemble des médias se distingue par la légitimité de ses contenus. Alors que le phénomène des fake news jette le doute sur les réseaux sociaux, le baromètre Edelman de la confiance révèle que près de 6 Français sur 10 font confiance aux informations diffusées par les médias, un taux très supérieur à la confiance accordée aux news circulant sur les plateformes (40%).

Avec les Relations Presse, les entreprises peuvent s’insérer dans le flux éditorial des médias et bénéficier ainsi d’une exposition gracieuse et crédible de leur marque. On ne paie pas - en France - pour apparaitre dans les articles ou les sujets et le journaliste est reconnu pour sélectionner des informations dignes d’intérêt. C’est la puissance de la démarche RP qui peut permettre à la marque d’émerger face à ses audiences.

Beaucoup n’en font pas …

Ces indicateurs pourraient inciter toutes les entreprises à utiliser le relais des médias pour faire parler d’elles. Pourtant, beaucoup ne semblent pas vraiment s’en rendre compte. Et, preuve que la publicité demeure souvent prééminente dans les esprits, on persiste ici à baptiser « annonceurs » les entreprises investissant dans une quelconque technique de communication. Car les entreprises privilégient largement l’achat d’espace et la création de contenus propriétaires sur la pratique des RP. Avec 6% des dépenses de communication, les RP sont très souvent le parent pauvre des stratégies.

Mais combien d’entreprises utilisent donc les RP ? Il est difficile d’évaluer un coût par campagne car il dépend évidemment du niveau d’activités déployé. Entre la simple conférence de presse en région et le programme corporate d’un géant du CAC 40, il est certain que les budgets vont largement fluctuer… Mais, en se basant sur les tarifs pratiqués par quelques agences de la place, on peut estimer que moins de 50,000 entreprises en France utilisent aujourd’hui le relais d’un professionnel des RP. Et, si l’on considère l’effectif des 146 000 PME, ETI et grands groupes opérant en France, c’est seulement une entreprise sur 3.

Construire la confiance

Dans un paysage médiatique parmi les plus solides en Europe, les RP contribuent à protéger la réputation des marques autant qu’à renforcer leur avantage concurrentiel. A l’heure du digital et de l’information partagée, aucune marque ne peut envisager de bâtir sa notoriété ni de construire sa réputation sans la caution des médias. On pourrait mentionner les exemples de Zara ou de Costco, devenu leaders mondiaux sur leur marché - quasiment - sans investissements publicitaires. Mais on pourrait aussi citer ces poids lourds de l’achat d’espace qui, de Lactalis à Renault, en passant par Nestlé, mesurent chaque jour - parfois à leur détriment - l’importance critique du relais de leurs messages par les médias… Pour eux et pour beaucoup d’autres, en 2019 encore, les RP devront être au cœur des stratégies 360.

Sans doute les Relations Presse sont-elles encore méconnues, dans un marché de la communication historiquement dominé par des géants publicitaires comme Havas et Publicis. Certaines entreprises s’en dispensent car elles n’apportent pas ce confort que procure la publicité, d’une maîtrise absolue des contenus : le journaliste est libre de son article ou de son sujet. Mais c’est la force même de l’outil. C’est pourquoi les RP sont le seul moyen de construire de la confiance, ce cœur inestimable de la relation client. Et deux entreprises sur trois pourraient avoir intérêt à en prendre conscience.


Dans un paysage média bouleversé par la révolution du smartphone, l’agence de communication Gootenberg accompagne les organisations dans leurs enjeux de Réputation, le cœur de la réussite des marques et des entreprises. Elle pilote des stratégies de « Relations Publics » couvrant le champ des médias et des médias sociaux. Et elle mesure les résultats de ses interventions.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.