habillage
premium1
premium1
Un homme en train de surfer dans un rouleau
© Drew Farwell via Unsplash

6 recommandations pour faire sortir votre web magazine du lot

Magazine
Le 2 juill. 2019

Comment empêcher votre média en ligne de devenir un énième site d’information ? Comment faire qu’il se démarque vraiment ? Et comment s’assurer qu’il ne sera pas déjà démodé à sa sortie ? Voici 6 idées pour que votre web magazine se démarque.

La plupart des dircom n’ont plus que ce mot à la bouche : web magazine. Ou e-mag. Ou magazine digital. Par souci d’économie et d’écologie, d’image aussi, ils lorgnent vers une dématérialisation croissante de leurs supports de communication. Et plus particulièrement, de leur magazine d’entreprise ou de collectivité. Mais quelle est la recette ? Par quoi commencer ? Et si l’on décide de faire travailler un prestataire : quel niveau d’exigence lui soumettre ? L’agence Magazine a mis au point 5 critères de distinction, 5 préconisations faites à elle-même et à tous ceux qui projettent de créer un web magazine.

Ce n’est parce qu’il est digital qu’un magazine doit se passer de concept éditorial

De nombreux médias en ligne se résument à des sites internet d’information, dotés d’un rubriquage thématique et pourvus de textes et de vidéos. Bienvenue dans un monde uniformisé. Pourtant, en print comme en web, le concept est la clé de la différenciation et de la fidélisation.

Ce n’est donc pas un hasard si des médias comme Brut, Brain ou encore l’Equipe (avec son très abouti concept Explore, sans doute budgétivore mais qui force le respect en matière de créativité), grâce à des parti-pris éditoriaux très forts, tirent leur épingle du jeu. Ne faisons pas l’économie d’une réflexion créative sur le fond, la forme et les traitements éditoriaux, afin de donner une personnalité unique à notre magazine en ligne.

Le contenu en ligne doit répondre à la même exigence que le contenu papier

Le contenu en ligne doit s’inscrire dans une vraie ligne éditoriale, être traité selon un angle original et pertinent, avec un soin apporté aux mots et au ton. Ne cédons pas au journalisme facile, qui se contente de construire un texte à partir de ressources documentaires. Privilégions l’investigation, le regard inédit, l’apport réel d’informations qu’on ne lit pas ailleurs. C’est beaucoup de boulot, mais le jeu en vaut la chandelle. En matière de référencement naturel, cette logique éditoriale l’emportera toujours sur une logique marketing consistant à employer les bons mots-clés dans les bonnes quantités.

Un magazine digital doit être conçu mobile first

Ce qui peut sembler évident sur le papier ne l’est pas dans les faits : de nombreux médias sont certes optimisés pour le mobile, mais pas pensés pour le mobile. Or, la consommation d’information sur mobile a dépassé celle sur tablette ou écran d’ordinateur (sauf en presse interne, encore très sédentaire). La lecture sur mobile doit donc être le point de départ de toute réflexion éditoriale et créative. Travaillons nos maquettes au format vertical. Pensons notre menu pour qu’il s’affiche d’un coup d’œil. Oublions les rubriquages à rallonge ou aux libellés créatifs qui ne parlent à personne. Ce qui ne veut pas dire que l’expérience lecteur sur desktop doit être négligée : elle reste très importante, notamment pour de l’éditorial interne.

La performance technique est aussi importante que la pertinence éditoriale

Lorsque le temps de chargement d’un contenu est trop long, que la navigation manque de fluidité ou que les titres et visuels d’un article se calent de façon approximative au moindre pivotement d’écran, vous n’avez qu’une envie : passer votre chemin. Or sans une expérience de lecture optimale sur mobile, un média en ligne est voué à l’indifférence et à l’échec. C’est aussi simple que cela. Étudions bien les solutions techniques - site responsive, application mobile, web app -, choisissons celle qui correspond le mieux aux usages de votre audience et mettons-y les moyens.

L’élégance est possible

Les médias en ligne offrant à la fois un confort de lecture sur mobile et une esthétique graphique agréable sont plutôt rares, il existe donc une réelle opportunité en la matière. Ou plutôt : un boulevard !

Pour échapper à la monotonie, la présentation des contenus, article par article, doit être aussi soignée que l’environnement graphique général du média. Oublions les banques d’image qui nivellent la facture graphique des médias en ligne. Ou alors imposons une vraie ligne iconographique. Prévoyons un budget de direction artistique et de production d’images. Imposons-nous un travail sur la typographie. Créons des aspérités graphiques sur les pages de contenu. Personnaliser, c’est certes renoncer au confort de la standardisation, mais c’est la clé de la différenciation.

En digital aussi, la question de la diffusion est primordiale

Ceux qui croient que passer du print au web permet de s’affranchir d’un fichier de diffusion bien qualifié et de faire des économies de routage se mettent le doigt dans l’œil. Un magazine digital, pour être lu, doit faire l’objet d’une réflexion sur sa diffusion au même titre qu’un magazine imprimé : emailing, newsletter, social media… Et évidemment, cela à un prix.

L’aventure qui se profile est donc loin d’être anodine. Il est possible de challenger les pratiques établies et d’ajouter sa pierre à l’édifice, à condition d’être prêt à s’en donner les moyens. Et, pourquoi pas, de profiter de ce projet pour bousculer vos méthodes de travail et explorer de nouveaux territoires créatifs ?


Pour en savoir plus sur l'agence Magazine, cliquez ici.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.