1. Accueil
  2. Tech à suivre
  3. Portraits de startups
  4. Tripo : portrait de startup

Tripo : portrait de startup

Tripo : portrait de startup
Introduction
Vous partez en Thaïlande cet été ? Voici une appli qui va vous permettre de faire des économies ! Tripo vous indique les juste prix au quotidien pour éviter toute forme de marchandage et surtout de se faire avoir. ITW.

L’objectif de Tripo est simple : faciliter la vie des voyageurs, rassurer ceux qui ne sont pas à l’aise avec la négociation et leur indiquer des prix fiables. Tous les voyageurs ont connu cette terrible expérience du marchandage : qui n’a pas été fier un jour d’avoir réussi à baisser au maximum le prix d’un bijou sur un marché à l’étranger, pour se rendre compte, 10 mètres plus loin, que l’objet est vendu au dixième du prix payé ? Avec Tripo, cela n’arrivera plus, l’application informe le voyageur sur la moyenne des prix. Ces indications concernent aussi bien l’achat de souvenirs, la location d’un guide, la réservation d’activités comme la plongée ou encore des trajets en taxis (exemple : trajet entre l’aéroport de Bangkok et le centre-ville) ou en tuk-tuk.

 

« L’idée m’est venue alors que je faisais un road trip avec des amis en Asie, il y a un et demi. Nous avons débuté par la Birmanie, un pays qui s’ouvre tout juste aux voyageurs et qui n’est donc pas habitué à augmenter ses prix en voyant des touristes occidentaux. Nous avons continué notre périple en Thaïlande en étant, malheureusement pour nous, encore bercé par l’accueil birman : par conséquent on s’est carrément fait avoir au départ, nous avions oublié cette culture de la négociation. », explique Edouard Mary, fondateur de Tripo. « Pendant le voyage, l’idée de créer une application qui donnerait les prix juste m’est apparue comme une évidence et toutes les personnes à qui j’en parlais trouvaient l’idée excellente. »

Edouard Mary s’est lancé seul sur le projet. « J’ai remporté un concours d’une SS2I franco-vietnamienne, Officience, il y a un an. Concrètement, ils m’ont aidé à créer mon site internet : j’avais à disposition, pendant dix jours, des développeurs. Cela m’a permis de lancer rapidement Tripo. »

L’application est gratuite, pour l’instant disponible sur IOS et bientôt sur Android. Tripo fonctionne de manière communautaire. Les utilisateurs peuvent ainsi profiter des conseils de prix et agréger du contenu à leur tour. La plate-forme « crowdsourcing » se met à jour automatiquement et les prix moyens évoluent en permanence, grâce à leur contribution. Pour l’instant Tripo ne concerne que la Thaïlande, mais Edouard Mary souhaiterait par la suite développer son idée dans toute l’Asie du Sud–Est (Laos, Cambodge, Malaisie….), puis les pays du Maghreb. Ce dernier a enregistré une bonne partie des prix suggérés : des prix qu’il a déterminés après une étude minutieuse auprès des habitants, des blogs, des forums, de ses amis, de ses rencontres… une quantité d’informations qu’il a ensuite recoupées.

 

Tripo cherche actuellement un développeur pour l’associer au projet et a dans l’idée d’effectuer une levée de fonds une fois celui-ci trouvé. L’ambition d’Edouard Mary pour sa startup ? « Transformer l’application en plate-forme de réservation. Par exemple, indiquer le prix raisonnable des plongées à Ko Tao, puis, juste en dessous, proposer une fonctionnalité de réservation. Ce serait au professionnel de payer pour être sur Tripo. Faire payer l’utilisateur serait un non-sens puisque tout le service est basé sur du communautaire. »

 

https://www.facebook.com/Tripoapp

 

 

 

 

Ajouter votre commentaire