bannière 2
bannière 2
premium1
electric dreams

I.A. : 5 idées reçues à déminer (d'urgence) pour apprendre à bien travailler avec elle

Kameleoon
Le 12 sept. 2018

Certains imaginent déjà un monde contrôlé par l’I.A. Revenons sur Terre... et remettons à sa place cette technologie qui est surtout un outil, parmi d'autres, qui permet aux humains de gagner en efficacité. Une tribune signée Kameleoon.

Je vous propose de revenir sur 5 idées reçues afin d’éclairer le domaine, parfois confus, de l’intelligence artificielle appliquée au marketing. 

Idée reçue n°1 : L’intelligence artificielle prend le dessus sur l’intelligence humaine

Nombreux sont ceux qui pensent que l’I.A. remplacera totalement les marketers d’ici quelques années. Ce qui est certain, c’est que les algorithmes prédictifs évoluent au fil du temps pour devenir plus efficaces et pertinents. Ce qui l’est moins, c’est que l’I.A. soit capable de décider, à l’instar d’un humain, les actions marketing à réaliser en fonction des objectifs commerciaux d’une entreprise.  

L’intelligence artificielle est en effet capable de traiter un grand nombre de données en un temps réduit, et sur ce terrain elle bat la capacité de travail d’un humain.

Cependant, il ne faut pas oublier que même avec ce niveau de performance, l’I.A. n’est rien sans l’intelligence humaine. Il ne suffit pas de lancer l’algorithme puis d’attendre sagement des résultats ; au contraire, le marketer doit intervenir à plusieurs niveaux. 

Dans un premier temps, le marketer doit fournir un ensemble de données qui constitue le modèle d’apprentissage de l’algorithme. Ensuite il faut vérifier que la data est correctement assimilée : il s’agit de l’analyse d’erreur qui va permettre au machine learning de s’améliorer. Une fois la phase d’apprentissage terminée, l’algorithme pourra être utilisé pour des actions concrètes, définies par le marketer (promotion, recommandation, prédiction…). 

En d’autres termes, l’I.A. assiste les marketers pour l’organisation et l’analyse des données mais ne pourra pas décider à votre place des actions marketing adéquates pour chaque segment cible de votre entreprise

 

Idée reçue n°2 : L’IA est réservée à une élite technologique 

Beaucoup pensent que la mise en place de l’I.A. dans les campagnes de personnalisation requiert de gros investissements, et est donc réservée aux grandes entreprises. 

Il est vrai que le développement d’algorithmes prédictifs est une tâche compliquée et très coûteuse, mais il existe aujourd’hui des solutions qui vous permettent d’introduire l’intelligence artificielle dans vos campagnes marketing afin d’exploiter toutes vos données de manière optimale. 

 

Les entreprises qui souhaitent améliorer leur stratégie marketing peuvent donc avoir accès à l’I.A. sans pour autant créer et développer un système d’algorithme. Par ailleurs, ces solutions innovantes proposent bien souvent aux entreprises de se faire accompagner par un spécialiste afin d’adopter les bons réflexes face à cette nouvelle technologie

 

Idée reçue n°3 : I.A. = Machine learning 

Les termes « I.A. » et « Machine learning » sont souvent confondus alors que le machine learning n’est qu’un sous-domaine de l’IA. 

Le machine learning est un système d’apprentissage automatique basé sur des algorithmes prédictifs qui analysent et apprennent des schémas récurrents au fur et à mesure qu’ils traitent des données. Ce que l’on peut donc dire, c’est que le machine learning est une forme d’intelligence artificielle, mais la réciproque n’est pas vraie. 

L’intelligence artificielle est une discipline scientifique et regroupe différentes techniques qui permettent à terme de reproduire une forme d’intelligence. Le machine learning n’est qu’une technique parmi tant d’autres (deep learning, méthodes statistiques, arbres de décision, système biométrique…)

 

Idée reçue n°4 : La collecte de données est moins importante que l’algorithme

L’I.A. est composée d’algorithmes prédictifs et de données, qui sont souvent reléguées au second plan. 

Bien que la qualité des algorithmes soit primordiale pour le bon déroulement du processus, il ne faut pas négliger la collecte et la qualité des données qui vont l’alimenter. On peut même dire que le dataset est l’élément le plus important de l’I.A. puisque si vos données sont mauvaises ou peu pertinentes, la performance de l’algorithme sera impactée.

On note donc une nouvelle fois l’importante place de l’équipe marketing qui devra contrôler et organiser les données qui constitueront la base d’apprentissage de l’algorithme.  

 

Idée reçue n°5 : C’est l’algorithme qui conçoit les actions marketing

Dernière croyance, et non des moindres, l’algorithme serait capable de concevoir lui-même les actions marketing les plus pertinentes à mettre en place en fonction du ciblage qu’il fait. 

Il est vrai que l’algorithme est en mesure de déclencher des actions en fonction des données qu’il collecte. Il est forcément plus efficace que s’il s’agissait d’une segmentation manuelle puisqu’il collecte les données en temps réel et peut immédiatement proposer une expérience personnalisée. 

Toutefois, l’algorithme ne peut pas résoudre un problème pour lequel il n’a pas été paramétré. C’est le marketer qui définit en amont quelles actions devront être mises en place et en fonction de quels critères : il est le seul pilote de sa stratégie marketing. 

 

Ce qu’il faut retenir 

L’I.A. n’est en fait qu’une technologie de plus au service des marketers. Elle dépend entièrement de l’intelligence humaine, et sans configuration ni supervision, elle dévierait très rapidement de ses objectifs. 

L’I.A. n’est donc pas prête de détrôner les humains. En revanche, elle apparait comme la parfaite assistante du marketer : elle traite mieux et plus rapidement les données et peut ainsi effectuer des tâches prédéfinies en temps réel. Grâce à cette technologie, les équipes marketing sont en mesure de mieux comprendre leur audience et de se rapprocher au plus près des désirs de leurs visiteurs.

 

Crédit photo : Getty images


Pour comprendre en détails comment fonctionne l’I.A. appliquée au marketing, téléchargez l’e-book : Ciblage prédictif : comment maximiser le ROI de vos actions marketing on-site.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour