1. Accueil
  2. Tech à suivre
  3. IA et chatbot
  4. Les bots : plus nombreux que vous ne l’imaginez

Les bots : plus nombreux que vous ne l’imaginez

Les bots : plus nombreux que vous ne l’imaginez
Introduction
Les robots représentent à eux seuls plus de 50% du trafic total sur internet, ce qui peut poser un réel problème quand on sait qu’ils ne sont pas tous bienveillants…

Pour la cinquième édition de son étude, « Bot Traffic Report », Imperva Incapsula fait l’état des lieux sur le comportement des robots sur internet. Ayant examiné plus de 16 milliards de sites web, l’entreprise analyse la part de trafic représentée par les bots, la façon dont ceux-ci peuvent être utilisés lors de cyberattaques, et quels sont ceux qui sont le plus actifs.

bot traffic

La plupart des visiteurs de sites web sont des bots

Alors qu’en 2015 la part de visites attribuées aux robots avait tendance à baisser, les chiffres de cette année montrent qu’ils représentent désormais 51,80% du trafic.

part-trafic-humains-bots

Il est intéressant de constater que cette tendance est due à l’augmentation du nombre de « good bots », tandis que l’activité des « bad bots » stagne, voire décroît.

47.7%

Le trafic d’un site qui sera visité par 10 humains ou moins par jour sera composé à 47,7% de « bad bots ».

Les robots « imposteurs » sont les plus actifs, notamment car ils sont faciles à mettre en place

robots-imposteurs

Les robots « imposteurs » sont ceux qui commettent le plus d’attaques, pour la 5ème année consécutive. Ils se font passer pour des visiteurs légitimes pour contourner les systèmes de sécurité. Ils sont ainsi une « arme de choix » pour les attaques automatisées, sans compter qu’ils sont relativement faciles à activer.

Leurs techniques de détournement les rendent très efficaces pour les attaques DDoS, pouvant demander à charger une même page 50 000 fois par seconde, par exemple.

Les robots Feed Fetchers s’orientent mobiles

Les Feed Fetchers, ce sont ces robots qui analysent les données des sites web et les mettent à jour. En 2016, ils ont représentés 12,2% du trafic total, et la majorité de leur activité est associée à l’utilisation d’applications mobiles.

Le Feed Fetcher le plus actif est celui lié à l’application mobile de Facebook.

facebook-users-mobile

La quasi-totalité des sites web ont connu une attaque de bot

94.2%

Cette statistique est probablement la plus alarmante du rapport : 94,2% des sites se sont déjà fait attaquer par un bot.

La plupart du temps, ces attaques ne sont pas « ciblées » et résultent de procédés automatisés. En conséquence, elles sont moins dangereuses que des attaques ciblées, mais elles ont néanmoins le potentiel de mettre à mal des sites web qui ne sont pas suffisamment protégés. Ces derniers sont souvent de sites web à faible trafic : se pensant trop petits pour être la cible de cyberattaques, ceux-ci ne prennent pas la peine de se doter d’outils ou de services capables d’assurer leur sécurité !

Ajouter votre commentaire