1. Accueil
  2. Tech à suivre
  3. Drôle de tech
  4. La Lune à portée de main

La Lune à portée de main

lunar
Introduction
La startup AstroReality a réalisé une reproduction si fidèle de la Lune que vous aurez l’impression de toucher l’astre des doigts. Prêts pour le voyage ?

C’est un projet magnifique, à la frontière de la connaissance scientifique et de la poésie, qui vient de voir le jour sur la plate-forme de financement participatif Indiegogo. AstroReality, une startup cofondée par l’astrophotographe et développeur de jeux vidéos James Li, a créé une reproduction parfaitement fidèle de la Lune.

Making of Lunar

Le « Lunar », qui fait la taille d’une balle de handball*, a été fabriqué à l’aide d’une imprimante 3D, avec une précision de 0,006 millimètres par pixel. La finition, quant à elle, a été réalisée à la main afin de faire ressortir au mieux volcans, cratères et flux de lave qui parsèment l’astre. Au total, il aura fallu deux ans et demi à la startup pour peaufiner son produit.

 

L’équipe d’AstroReality a également développé une application qui, sur la base de données de la Nasa, délivrent plusieurs informations sur le satellite naturel de la Terre. « En tout, précise Cnews, 900 repères ont été identifiés ». Il vous suffit de pointer votre téléphone sur l’objet pour qu’apparaissent, en réalité augmentée, anecdotes et informations diverses.

 

Le « Lunar » est aussi bien destiné aux passionné(e)s d’astronomie, qu’aux enfants qui ont la tête dans les étoiles. Son usage pédagogique est tout aussi intéressant. Les professeurs n’ayant plus besoin de télescopes pour montrer, à leurs élèves, les spécificités du satellite.

Lunar

Avant de pouvoir toucher de ses propres doigts la Lune, il faudra patienter encore un peu. La campagne de crowdfunding vient tout juste de commencer, et l’équipe se laisse deux mois pour obtenir les 50 000 $ espérés. Comme dirait Amel Bent, viser la Lune, ça ne leur fait pas peur.

*Pour le plus petit modèle. Deux autres, plus gros, sont disponibles : le « Lunar Regular » et le « Lunar Pro ».

Selenite le 13 juillet 2017 / Répondre

Pertinente et passionnante la référence à Amel Bent.
J’aurai dû faire davantage attention à cette illustre penseuse qui inspire les journalistes scientifiques les plus novateurs.

Ajouter votre commentaire