bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
Deux personnes lisent leur smartphone

Le pack pour protéger vos données personnelles

Le 25 janv. 2018

Livrer vos informations personnelles à Facebook, Google ou Amazon n’est pas une fatalité. Des services gratuits existent pour reprendre le contrôle de votre vie numérique.

« Take back the Web » scandaient les tenants d’un réseau ouvert en l’an 2000. Près de 20 ans plus tard, les géants du numérique ont fait main basse sur Internet mais surtout sur les données personnelles générées par leurs utilisateurs.

Mais la parade existe. Chaque internaute est en mesure de limiter ou avoir de la visibilité sur cette collecte permanente.

Voici plusieurs outils, pour la plupart gratuits, pour devenir acteur de sa propre protection.

Cozy Cloud, le drive maîtrisé et gratuit

Dans leur grande majorité, les services gratuits de stockage (Drive) sont proposés par des groupes américains. Google Drive, One Drive (Microsoft), Amazon Cloud Drive ou encore iCloud (Apple) sont les exemples les plus patents.

Pour garder la main sur ses données, la société française Cozy Cloud propose un service identique avec la promesse de permettre à l’internaute de ne plus stocker ses fichiers personnels (factures, comptes bancaires) dans sa boite e-mail.

L'interface de Cozy cloud

 

Bonne nouvelle : Cozy Cloud n’est plus en version bêta. L’internaute n’a besoin que de connecter ses comptes (factures mobiles, d’électricité…) au cloud pour que ses factures soient centralisées en un seul et même endroit. N’importe quel internaute peut utiliser le drive gratuitement (jusqu'à 5 Go). S’il désire bénéficier d’une capacité de stockage supérieure, il peut débourser 2,99 euros par mois pour 50 Go ou 9,99 euros pour 1 To.

Eelo, le smartphone libre

Le marché des mobiles intelligents est la propriété de deux acteurs. Google (Android) et Apple (iOS) détiennent à eux deux plus de 98% de parts de marchés des systèmes d’exploitation mobile. Ces OS captent une grande part des informations personnelles des utilisateurs, et ce quotidiennement. Pour contrer cette vilaine habitude, l’alternative existe.

un visuel du smartphone sous OS Eelo

Eelo a été élaboré par Gaël Duval, le créateur de Mandrakelinux (puis Mandriva Linux), société à la base de la distribution GNU/Linux (un système d’exploitation libre). Il s’agit d’un système d’exploitation mobile alternatif dont l’objectif est de ne livrer aucune information à Google, ni en couches basses, ni depuis l’interface. Eelo se base sur une base modifiée d’Android (Lineage) et peut être simplement installé sur un smartphone.

Telegram, WhatsApp : oui, mais...

Le service de messagerie instantanée Telegram est, en principe, sécurisé dans la mesure où les communications sont chiffrées. Créé en 2013 par les frères Nikolai et Pavel Durov, le service revendique 180 millions d'utilisateurs dans le monde. Malgré cette notoriété, des spécialistes en sécurité ont démontré qu'une vulnérabilité dans Telegram permettait de récupérer les métadonnées des utilisateurs. Il était ainsi possible de retracer l'adresse IP d'une personne qui se connecte ainsi que ses horaires de connexion.

Le logo de l application Whatsapp

Le problème est similaire pour WhatsApp. La plateforme de messagerie utilise un protocole de chiffrement de bout en bout baptisé Signal. L'implémentation de ce dernier au sein de l'application comprend une brèche de sécurité. En principe, un utilisateur dispose d’une clé privée unique, adossée à son smartphone. Cependant, WhatsApp demeure capable, lorsque l'internaute est hors-ligne de produire une nouvelle clé privée et donc de chiffrer tous les messages suivants. Dans ce cadre, l'éditeur est techniquement en mesure de lire les messages.

Les logiciels libres, phares de l'indépendance

Navigateur Web (Firefox), boîte mail (Thunderbird), lecteur vidéo (VLC), messagerie instantanée (Cryptocat), bureautique (la suite LibreOffice) sont des outils dits « libres ». Cela signifie que leur code est accessible et modifiable légalement. Ils sont donc améliorables et ont vocation à être utilisables et diffusés le plus facilement. Mis en avant par des associations tel que Framasoft, ils promettent d’être en adéquation avec les attentes des utilisateurs, aussi bien en matière d’interopérabilité que de préservation des données personnelles.

des iPhone avec VLC player installésSans être un cador de l’informatique, il est donc réellement possible de se passer des outils classiques proposés par les groupes américains. Ces logiciels participent à la confiance entre développeurs et internautes. Simples d’utilisation, ils ne demandent qu’à être adoptés.

Cookieviz ou la vie des cookies

Maitriser ses données, c’est également connaitre l’impact que laissent nos traces sur le Web. La Cnil (Commission nationale informatique et libertés) propose un outil qui se charge de cet office. Cookieviz est un logiciel permettant de visualiser, sous la forme d’une infographie, la portée des cookies traceurs et autres traqueurs que chaque internaute laisse lors de ses sessions de navigation Web.

Le service permet ainsi d’identifier les sites qui ont accès à vos traces. Il permet à chacun de littéralement voir la toile qu’il laisse, et les informations qu’il cède gratuitement…

Des cookies informatiques et deux enfants en dessins

Tor, l'oignon décentralisé

La promesse de ce réseau décentralisé est claire : échapper à la surveillance en ligne et protéger sa vie privée. Tor se présente comme une série de nœuds (ou serveurs) par lesquels transite l’information. Le principe de Tor est d'anonymiser l'origine des connexions. La source d’une session Web n’est donc pas connue tout comme lors de l’utilisation de messageries instantanées.

Une infographie decrivant le fonctionnement du reseau TorLe service est particulièrement utile pour des internautes résidant dans des pays dans lesquels le pouvoir central contrôle le Web ainsi que les libertés d’expression. Tor peut servir à diffuser des informations hors du pays ou à alerter les instances internationales sur la présence d’atteintes aux libertés individuelles.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour