bannière 2
premium 1
premium 1 mobile
coeur rouge avec des mains

Comment les marques peuvent avoir un impact positif ?

Le 3 avr. 2018

A la maison comme au travail, nous sommes de plus en plus en quête de sens et d’impact positif. Pour continuer à attirer les meilleurs talents, les entreprises doivent s’engager ! Pour les aider, Alexandre Mars a fondé Epic, une startup à but non-lucratif qui révolutionne la philanthropie.

Si les causes à défendre ne manquent pas, passer de l’intention à la bonne action est parfois plus difficile qu’il n’y paraît. Pour faciliter le don, encourager le mécénat et faire de la philanthropie un mode de vie, Alexandre Mars a créé une startup à but non lucratif qui permet de soutenir financièrement des organisations sociales à fort impact. Baptisée Epic, le nouveau projet du serial entrepreneur français installé aux Etats-Unis met la tech au service de la philanthropie.

Loi de proximité oblige, Epic a réalisé une série de films en réalité virtuelle pour transporter les citoyens sur le terrain et déclencher les dons. Grâce à la technologie, les donateurs peuvent voir l’impact réel de leur don et être ainsi plus engagés.

La philanthropie en réalité virtuelle par Epic
A qui donner ? Pour les particuliers comme pour les professionnels, c’est la question cruciale en matière de philanthropie. Les associations et les projets qui ont besoin de dons pour changer le monde sont légion et les sollicitations nombreuses. Difficile de s’y retrouver et d’être sûr de choisir la bonne cause. Pour les organisations, un enjeu de communication s’ajoute à l’envie de faire le bien. Le choix des organisations à soutenir n’est pas à prendre à la légère et peut en décourager certains. Epic sélectionne des ONG et entreprises sociales selon 45 critères pour aider les professionnels à faire leur choix, en toute confiance. 4 000 organisations sociales ont déjà été examinées et la startup compte aujourd’hui 30 projets à fort impact, répartis dans 12 pays, dans son portefeuille.
La philanthropie est un enjeu stratégique pour les entreprises et Alexandre Mars l’a bien compris. Il rappelle qu’ « aujourd’hui, près de 90% des millennials veulent consommer des marques qui s’engagent en faveur d’une cause sociale. Lors des entretiens d’embauche, leurs questions se portent sur l’impact positif de la mission exercée et sur ce que fait l’entreprise en ce sens. »
Epic propose donc des solutions pour faciliter le don en entreprise, à tous les niveaux. Avec le don sur salaire, les collaborateurs peuvent décider facilement de contribuer à l’impact social de leur entreprise. Les clients peuvent également participer grâce au don sur transactions : les factures sont arrondies à l’unité supérieure, par exemple, et le montant collecté directement reversé aux organisations d’Epic. Enfin les sharing pledge (promesse de partage) permettent aux entrepreneurs ou investisseurs de donner une partie de leurs futurs profits.

Alexandre Mars

Crédit : Epic.

« Lorsque ces solutions indolores, et toujours optionnelles, sont offertes systématiquement, l’engagement du don peut changer la société de façon systémique. C’est ce que nous cherchons à accomplir. », explique le fondateur de la startup.

Alexandre Mars joint le geste à la bonne parole et finance Epic avec ses fonds propres. Ainsi, 100% de l’argent collecté est reversé aux organisations.


Pour en savoir plus sur les nouvelles façons de faire de la philanthropie en entreprise, rendez-vous sur HOW, le média qui donne la parole aux experts et expertes de l’innovation.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour