charlie sheen, un trader

Pourquoi le prix du bitcoin baisse autant

Le 5 févr. 2018

La dégringolade. Depuis deux mois, le cours du bitcoin a chuté sous les 6 000 dollars, un plancher déjà atteint en novembre dernier. Faut-il pour autant tout vendre ?

Pour investir dans les cryptomonnaies, mieux vaut avoir les reins solides. Le cours du bitcoin fait à nouveau le Yo-yo et subit une baisse depuis deux mois. La devise, qui s’échangeait, à 20 000 dollars voilà encore quelques semaines, ne vaut à présent plus que 9 000 dollars. En valeur absolue, le marché du bitcoin s’est donc contracté aux alentours de 459 milliards de dollars. Une somme folle ? Peut-être. Mais on est loin des 830 milliards de dollars en valeur estimés voilà 6 mois.

Plusieurs facteurs permettent de comprendre la récente baisse du marché du bitcoin.

Récemment, de nombreux investisseurs en crypto-monnaies ont témoigné leur inquiétude sur un point : ils estiment que le cours du bitcoin a pu être artificiellement alimenté par certaines plateformes aux pratiques douteuses. La première visée, appelée Bitfinex est pointée du doigt pour avoir émis sa propre monnaie, le Tether, sans qu’elle ne soit adossée à de l’argent réel.

Bitfinex a donc pu émettre autant d’argent qu’elle le souhaitait sans réel contrôle. Une pratique récurrente à chaque constatation d’une baisse du cours du bitcoin… La plateforme est donc critiquée pour son manque de transparence et son fonctionnement des plus opaques.

La fin de la publicité sur Facebook, un mauvais signe

Le fait que le réseau social décide de bannir toute publicité faisant mention des cryptomonnaies n’a pas joué en leur faveur. S’il est hasardeux de quantifier l’impact d’une telle décision, les spécialistes sont unanimes : la décision de Facebook a jeté un froid à l’encontre de ceux qui espéraient investir dans le bitcoin.

Ce choix intervient dans un contexte où les détenteurs de bitcoins craignent que survienne un durcissement des règles de contrôle des cryptomonnaies. Récemment, l’Inde a rejoint le concert des nations plutôt hostiles à ces devises (avec les Etats-Unis, la Chine, Israël…). Le pays a déclaré qu’il s’attaquerait à ceux dont les actifs peuvent être liés au financement d'activités illégales. Une manière de conserver un contrôle total sur ces monnaies…

Malgré ces baisses concomitantes de l’ensemble des crypto-devises (Ether, Ripple, Stellar…), il est à parier que le cours pourrait à nouveau s’envoler. Le cours du bitcoin a toujours été par nature erratique mais l’arrivée de nouveaux utilisateurs, ou le rachat à bas prix par des investisseurs, ont permis à la valeur de relever la tête. Le marché semble donc s’auto-réguler, Il est donc fortement conseillé de conserver ses propres actifs, en attendant une nouvelle hausse.

Une position que soutient Laurent Leloup, PDG et fondateur de Chaineum. Ce spécialiste des cryptomonnaies nous précisait qu'à l'heure actuelle : « acheter ou vendre des cryptomonnaies peut s’avérer compliqué mais le public va rapidement s’approprier les méthodes d’acquisition de ce type d’actifs. Aujourd’hui, des facilités d’usage sont apparues rendant ces technologies utilisables par tous. Dans moins de 10 ans, les cryptomonnaies seront devenues aussi courantes que le Web ».

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour