1. Accueil
  2. Tech à suivre
  3. Biotech
  4. Faire du vélo pour recycler l’air pollué 

Faire du vélo pour recycler l’air pollué 

vélo pollution
Introduction
C’est le projet du designer écolo Daan Roosegaarde, cet inventeur un peu fou et brillant qui s’échine à dépolluer nos villes.

C’est à l’occasion d’un premier voyage à Pékin qu’il a le déclic. Frappé par ces épais brouillards de pollution qui envahissent la ville, il décide d’y remédier et planche sur son premier projet pendant plus deux ans. En 2015, le social designer hollandais dévoile sur place la Smog Free Tower, sorte de colonne purificatrice capable d’aspirer l’air pollué et de le nettoyer avant de le recracher en air propre.

Chargé en ions positifs, l’édifice en libère une partie pour qu’ils s’accrochent aux particules fines de l’extérieur et les drainent vers sa surface, recouverte d’ions négatifs. Le bâtiment est capable d’aspirer jusqu’à 30000 mètres cubes d’air par heure. Emprisonnés, les éléments sont traités puis relâchés à l’air libre. Majoritairement composés de carbones, les déchets peuvent ensuite faire l’objet de transformations diverses, et Daan Roosegaarde ne s’est pas privé d’en expérimenter certaines.

smog free tower

Bagues serties de pierres en édition limitée et à 250 euros pièce, boutons de manchettes… Une fois compressées, les particules font des merveilles et la renommée de leur bienfaiteur.

Seul inconvénient de la Smog Free Tower ? Elle est sédentaire et n’aspire que l’air pollué environnant. C’est pourquoi le designer pense aujourd’hui à transposer sa technologie sur des vélos. En équipant les bicyclettes de filtres à pollution similaires, lesquels fonctionneraient grâce à l’énergie solaire ou grâce au pédalage, les usagers pourraient purifier leur environnement sans effort, ni même y penser. Si le projet n’en est qu’au stade de l’expérimentation, Daan Roosegaarde serait possiblement en pourparlers avec des constructeurs de vélos séduits par le projet.

En France, le social design commence doucement à se faire connaître aux yeux du grand public. Plus récemment, les groupes Fermentalg et GDF Suez dévoilaient leur projet de puits de carbone pour la ville de Paris. Censés dépolluer l’air ambiant, ces édifices revêtiront l’apparence de colonnes Morris pour se fondre dans l’environnement local.

Ajouter votre commentaire