1. Accueil
  2. Entreprises innovantes
  3. Case study
  4. Le champion du système 3D

Le champion du système 3D

Le champion du système 3D
Introduction
Les superbes images de synthèse d’Allegorithmic animent les meilleurs jeux vidéo. A la tête de ce bijou french tech, Sébastien Deguy, féru de technologie et passionné par les arts.

Touche-à-tout : voilà comment l’on pourrait décrire Sébastien Deguy. Féru de sciences et d’art, il n’a jamais opté pour l’une de ses passions au détriment de l’autre. Si, à l’école, il emprunte une voie scientifique, il s’implique dans des associations d’art vidéo, d’écriture du cinéma, et d’écriture tout court. Par ailleurs musicien la nuit, il se définit lui-même comme un « slasher », capable de jongler entre ses activités. Sa chambre était, de son propre aveu, « une explosion atomique », où les claviers de piano côtoyaient les appareils photo et les ordinateurs. Adolescent, il gagne des prix pour ses films d’animation, réalise des courts-métrages, écrit des nouvelles et crée des logiciels.

 

Major de son DEA d’informatique appliquée à l’image, il obtient une bourse du ministère de la Recherche pour réaliser sa thèse. En parallèle, il enseigne à l’université et donne des cours sur un logiciel de 3D qui est, à l’époque, la référence en matière d’images de synthèse. Mais très vite, notre slasher aguerri se rend compte qu’il arrive à faire mieux en ce qui concerne l’aspect, la texture et la représentation des surfaces avec le prototype qu’il a élaboré pour sa thèse.

Il décide donc de mettre les résultats de ses recherches au service de la créativité. Il lance Allegorithmic en 2003, mélange d’allégorique et d’algorithmique, de poésie et de science. À l’interface des choses, Sébastien Deguy parle de sa « naïveté absolue et de son goût du jeu » qui lui permettent de fonder sa boîte. Créer une entreprise, c’est se créer aussi : il dévoue toute son énergie à son projet, dont l’activité consiste à recréer virtuellement et en 3D les textures, avec un aspect naturel. Les plus grands succès de l’entreprise viennent du jeu vidéo, et ses logiciels sont utilisés par tous les concepteurs de jeux haut de gamme. Cette réussite est aussi due à la rencontre de Dave Taylor, programmeur de jeux iconiques. Il prend le jeune Sébastien sous son aile, l’introduit dans le milieu, et le forme au marché américain. Les résultats parlent d’eux-mêmes : 95 % du chiffre d’affaires d’Allegorithmic est réalisé hors de France. Cela s’explique en partie par la répartition du marché du jeu vidéo : la France est loin d’être majoritaire. Cependant elle reste un endroit intéressant à plusieurs égards au niveau du développement.

Allegorithmic
Le champion du système 3D
Le champion du système 3D
Le champion du système 3D
Le champion du système 3D
Le champion du système 3D
Le champion du système 3D
Le champion du système 3D

Business France a su récompenser cette réussite. L’organisme promeut le savoir-faire français à l’étranger, afin d’aider les entreprises à s’implanter.

Avec le lancement de Créative France, Business France choisit des égéries pour incarner la french touch. Philippe Starck, Devialet, Parrot… Autant de personnalités ou d’entreprises qui font rayonner notre pays. À la suite d’un concours lancé en début d’année, Allegorithmic est retenue comme égérie. L’activité est mieux identifiée, ce qui est précieux quand on travaille dans un domaine très technique. « Les gens ne comprennent pas toujours ce que l’on fait : ici, nous sommes accueillis pour notre réussite, notre expertise, et notre côté créatif. Nos clients font les plus beaux jeux du monde : nous les mettons en avant, et nous mettons en avant la France. »

Le champion du système 3D

Ajouter votre commentaire