1. Accueil
  2. Réflexion
  3. Tribune d'expert
  4. Facebook va devenir l’histoire de votre vie

Facebook va devenir l’histoire de votre vie

Facebook va devenir l’histoire de votre vie
Introduction
Jeudi dernier a eu lieu le F8 ("fate" signifie "destinée" en anglais), le grand show de Facebook présenté à San Francisco par Mark Zuckerberg. En tant que Facebook Preferred Developer Consultant, Emakina se devait d’expliquer les innovations majeures qui ont été annoncées ....

…et les implications que cela va entrainer pour les utilisateurs mais surtout pour les marques.

La pression montait depuis plusieurs semaines au sujet  d’annonces majeures. Coté utilisateurs, les lignes des profils  commençaient déjà à bouger avec l’arrivée ces derniers jours du “ticker” (le bloc situé en haut à droite), des “smarts friends lists” (gestion des contacts et de la confidentialité des publications en réponse aux cercles de Google+) ou encore la fonction “abonnement”.

 

La présentation de Mark Zuckerberg démarre sur des constats clairs voire clairvoyants :

  • les personnes ne vont plus sur Facebook par plaisir et parce que cet espace leur correspond mais parce que tous leurs amis y sont (le créateur de Facebook en profite pour annoncer avoir dépassé les 800 millions d’utilisateurs).
  •  Il y a trop d’informations sur le flux d’actualités et pas assez de place pour la conversation et le partage. Selon lui, le profil actuel représente pour les 5 premières minutes de la conversation, les 15 suivantes sont du “stream” (flux d’actualités ou spam diront certains).
  • Facebook doit redevenir fun et représenter l’histoire de votre vie.

 

Timeline, the story of your life


Pour répondre à cette analyse, Mark Zuckerberg lance “Timeline” (Twitter appréciera) qui se résume en 3 points clés : “all your stories, all your apps, express who you are”. Pour faire simple Timeline c’est une réorganisation visuelle du profil où l’utilisateur contrôle la publication et ses activités sur Facebook (photos, événements marquants, localisation, recette de cuisine ou parcours de running). Timeline c’est un peu une biographie sociale maitrisée  qui permet  de remonter dans le passé avec un résumé des activités sociales qui deviennent de véritables tranches de vie et où les photos tiennent une place importante.  Avec cette nouvelle identité visuelle et ce positionnement on ne peut s’empêcher de penser à Memolane et à Google+. De plus les applications permettent désormais d’enrichir sa Timeline sans perturber l’activité sociale.

 

 

Les apps intégrées à Timeline 


La nouveauté du précédent  F8 c’était l’OpenGraph qui permettait de “liker” un contenu sur un site  qui se retrouvait instantanément  sur Facebook. En 2011, ce dernier devient plus riche et se conjugue désormais avec plusieurs verbes “watch, read, listen, eat…”  grâce aux “Media apps” et les “Lifestyle Apps”. Ces nouvelles applications sociales sont issues des premiers partenariats stratégiques comme Spotify, Hulu et Netflix (sites américains de VOD) dont les fondateurs montent tour à tour sur scène aux côtés de Mark Zuckerberg. Ces nouvelles applications amènent avec elles le concept de “Graph Rank” qui identifie l’importance du contenu et sa visibilité sur le profil Facebook de l’utilisateur. Côté français ce sera Deezer, Dailymotion, les Echos ou encore Le Monde  qui seront les premiers à voir leur contenu facilement  posté sur ce nouveau Facebook : exit la pop-up “Facebook share”, un simple clic partagera directement avec ses amis musique, vidéo et article notamment via le fameux Ticker, permettant d’écouter, lire, regarder le même contenu que ses amis  et le commenter en live.

 

 

Le Ticker 


Ce nouveau bloc situé en haut à droite montre les activités de ses amis sur Facebook comme les like et les commentaires du réseau de ses amis. Avec un simple survol, il permet d’interagir facilement : avec Spotify par exemple lorsqu’une personne écoute un morceau, il est partagé en temps réel, permettant ainsi à ses amis d’écouter la même chanson et de la commenter en direct.

 

 

Ce que cela change pour les utilisateurs


Avec ce nouveau Facebook, l’expérience sociale va devenir plus intense, l’activité de ses amis devrait  être moins envahissante et les nouvelles applications plus pertinentes. L’utilisation de son profil se rapproche de plus en plus à un véritable blog personnel où chaque ami devient une mine d’or potentielle et maitrisée, un outil de découverte musicale, de jeux et d’actualité avec laquelle on peut interagir. Facebook veut nous faire rester sur sa plateforme le plus longtemps possible pour notre vie sociale et nos loisirs mais également pour collecter des informations toujours plus précises sur ce que nos yeux et nos oreilles “like” , mais aussi, désormais, “watch” et “listen”. Imaginez votre ami Facebook qui clique sur “want” sur un site de e-commerce, quelques jours avant son anniversaire, vous le voyez instantanément dans le “Ticker”.

 

 

De nouvelles opportunités pour les marques


Avec l’ouverture de l’OpenGraph, les marques vont avoir accès à une déclinaison de verbes pour traduire le comportement consommateur et le retranscrire sur leur site e-commerce. Facebook deviendra ainsi une véritable plateforme CRM surpuissante : avec cette connaissance des habitudes de consommation des internautes, il sera facile de produire une campagne Facebook ciblée sur ces habitudes. Si l’on reprend l’exemple avec Spotify, plutôt que de réaliser une campagne qui cible uniquement les fans du groupe Justice,  il sera désormais possible de cibler des personnes qui ont partagé une chanson de Justice sur Spotify et tous ses amis qui ont cliqué sur “listen” dans son flux partagé. Avec l’arrivée de Timeline, le branded content prend aussi toute sa dimension et trouvera une véritable place dans l’ADN  du consommateur via son profil social. Selon la qualité du contenu et le degré d’affinité avec la marque, celle-ci se retrouvera dans le ticker, le newsfeed ou cerise sur le gâteau dans la timeline : la biographie sociale, parmi les photos et les applis favorites.

 

Les défis à relever pour les agences


Avec ces nouvelles annonces, Facebook assène un coup dur à des géants comme Google mais surtout des services comme Getglue et tous les outils dits de « curation », blogging et autres comptes sociaux. Mais bien au-delà encore de ces simples fonctionnalités, la plateforme de Mark ZuckerBerg confirme ainsi à tous qu’il faudra continuer de compter sur son écosystème pour toucher les consommateurs…qui vont y passer encore plus de temps !

Les agences vont avoir du pain sur la planche : la révolution sociale était déjà en marche mais avec cette nouvelle mise en scène des profils, les marques n’auront plus le choix que de réinventer leur stratégie de communication à l’ère du social business. Contenu, ciblage, espaces de créations, interactions, expériences, gaming etc… autant de possibilités qu’il va falloir évaluer et être capable de mettre en œuvre à l’échelle de chaque marque.

Avec l’ouverture de l’OpenGraph, les sites internet deviendront encore plus sociaux et l’activité des utilisateurs au sein de ces derniers sera la première source de bouche à oreille,  de prescription d’achat, de fabrication d’influence et de préférence. Spotify et Deezer viennent de  réinventer avec Facebook la manière d’écouter, de consommer et de partager la musique avec ses amis. Il en sera de même pour de très nombreuses autres marques qui vont devoir se réinventer dans la manière d’engager leurs publics.

 

 

Une nouvelle révolution pour les marques

Depuis plus de 50 ans, jamais les marques n’auront eu à subir autant de bouleversements dans leurs stratégies de communication. Les opportunités qui se dessinent sont énormes mais demandent de se réinventer et de se réorganiser : désormais la communication créative doit trouver sa genèse dans la stratégie, l’art, mais aussi l’expérience, la technologie, les leviers de social business, la mobilité, l’interconnexion des individus, leur pouvoir de prescription etc…

L’ère de la publicité traditionnelle commence à pérécliter. Les agences digitales natives comme Emakina sont des partenaires précieux pour les marques car elles détiennent en leur sein les experts qui vivent, expérimentent et repensent chaque jour le business model des marques comme l’organisation de leurs équipes internes. Ces changements sont des opportunités extraordinaires pour permettre aux très grosses marques mondiales de se rapprocher de leurs clients, pour engager une conversation qui dépassent de très loin le simple remplissage d’espaces ; mais aussi aux plus petites marques de se faire remarquer et de disposer de la même technologie et des mêmes moyens que les plus grands pour faire connaître leurs offres et leurs services.

A l’image de toutes les révolutions technologiques passées, il y aura à coup sûr une prime pour ceux qui oseront voir ces mouvements comme des opportunités et non des risques ; pour tous ceux qui arrêteront de penser qu’internet c’est l’affaire de leurs enfants et pas celle de leurs clients ; pour tous ceux qui vont faire l’effort de se réinventer, de challenger leurs habitudes pour avancer et proposer de toutes nouvelles expériences.

Les annonces de ce F8 sont le fruit du travail de toutes les équipes Facebook à Palo Alto comme en Europe qui œuvrent pour un web toujours plus social où chaque individu a l’opportunité d’exister encore plus et de ne plus être un téléspectateur, un lecteur, un auditeur, passif devant de la réclame qu’on lui impose.

 

 

Manuel Diaz

President de Emakina.FR