1. Accueil
  2. Réflexion
  3. Tribune d'expert
  4. Facebook devient géant

Facebook devient géant

Facebook devient géant
Introduction
Comme la carte bancaire qui suppose une adhésion simultanée et une dépendance future du consommateur et du commerçant, Facebook s'est rendu indispensable aux gens et fait tout pour que cela se transforme en exigence pour les marques. L'analogie au moyen de paiement n'est pas fortuite. C'est la bataille en cour. Par Alexis Mons.

Jusqu’à présent, Facebook semblait plus préoccupé de faire évoluer le service du côté des utilisateurs. Les frondes et débats autour de la vie privée ont quelque peu fait oublier que le fond de commerce de Facebook, c’est la pub, et que ceux que cela concerne, ce sont les annonceurs. D’où l’importance d’avoir une attention particulière au flot d’annonces de cette fin février. Elles ont un impact en profondeur au niveau du business model.

 

Je retiendrai pour ma part deux lots d’annonces clés : le changement d’ère sur les pages-fans et les annonces sur le mobile.

 

Avec les pages-fans d’avant, il y avait deux problèmes que Facebook corrige selon moi. 

Le premier c’est qu’il n’y avait pas de réelle intégration entre le modèle publicitaire de Facebook et le fait d’y être présent avec une page. Avec le nouveau modèle, l’animation de la page-fan est complètement intégrée avec le mécanisme de pub et Facebook invite les community-manager à travailler une communication ciblée et segmentée vers leurs fans. Ils gagnent au passage le droit d’adresser les amis des fans et ce n’est pas négligeable. 

Le second c’est l’adoption de la timeline et du storytelling qu’elle représente.

 

Dans ce contexte, la publicité devient du contenu et inversement. La page fan devient un vrai carrefour d’audience. Jusqu’à présent, l’essentiel de l’attention était dans les posts sur mon mur émanant de la page fan où je n’allais presque pas. Créer du trafic sur la page elle-même me semble donc être un objectif fort de tous ces changements, avec un modèle publicitaire intégré de création de trafic.

Alors certes, j’entends ceux qui pleurent de ne plus adresser que 16% de leurs fans de manière gratuite, mais ces annonces sont aussi le signal que Facebook s’affirme vraiment comme un environnement marketing professionnel. C’est aussi la fin d’une forme d’amateurisme, puisque tout cela demandera une stratégie, un programme éditorial carré, couplé à un planning média, le tout intégré sur une seule et même plateforme. Place aux pros !

 

Sur le mobile, il se passe des choses très intéressantes, même si c’est dans la ligne, là encore, d’annonces déjà engagées à l’automne dernier.

Depuis que Facebook distribue l’opengraph via iOS, Android et le web mobile, les stats des applis qui s’en servent ont explosé. Et c’est bien normal, car Facebook est le réseau maître de notre socialisation numérique. Nous adorons donc pouvoir très facilement nous authentifier, connecter nos amis et lier nos usages avec du posting sur notre wall. C’est un grand succès que les annonces des derniers jours ne vont faire qu’amplifier. C’est tout l’intérêt de Facebook de faciliter la tache des éditeurs et des développeurs pour acquérir des utilisateurs et connecter leur graphe social. Les annonces sur la convergence web mobile et les paiements sont à l’avenant. Facebook est chaque jour un peu plus la feature incontournable de tout service mobile qui se respecte et il travaille dur pour que cela le reste. Au final, Facebook se rend indispensable pour les gens autant que pour les services qu’ils utilisent. C’est magistral.

 

En conclusion, je dirai presque que, jusqu’à présent, Facebook était un gentil bac à sable où les annonceurs disposaient d’outils un peu disparates et d’une plateforme publicitaire prometteuse mais en devenir. Là, ça devient sérieux. Facebook se positionne comme un véritable centre de connectivité à l’audience et à sa clientèle. Les pages deviennent un centre de marketing direct réinventé, au coeur d’un marché qui atteindra la moitié de la population de la population à terme, avec une stratégie mobile qui installe la connectivité à ce centre et à votre présence Facebook dans toutes les bonnes applications du marché et bien sur les vôtre. 

 

Facebook, c’est les gens et c’est aussi maintenant un univers marketing à lui tout seul.

 

 

Alexis MONS

VP Strategy @ Emakina.FR