1. Accueil
  2. Réflexion
  3. Tribune d'expert
  4. Et si Facebook prenait la place de Pôle Emploi?

Et si Facebook prenait la place de Pôle Emploi?

Et si Facebook prenait la place de Pôle Emploi?
Introduction
Le recrutement sur les réseaux sociaux ou comment l’entreprise devient une «Marque Employeur » par Manuel Diaz.

Depuis l’arrivée des réseaux sociaux, le métier de responsable des ressources humaines a considérablement évolué. Le recruteur n’a plus seulement un CV, une photo et une lettre de motivation pour faire son choix et organiser un entretien. Désormais, en effet, c’est tout l’écosystème digital du candidat auquel les décisionnaires peuvent facilement accéder pour se faire une première idée.

 

On « googlise » le nom du candidat, celui de ses précédents employeurs et on déniche rapidement son profil Facebook. Si ce dernier n’est pas soigné, la sélection peut être vite expédiée. Si ce schéma a tendance à se généraliser, les chercheurs d’emploi ne sont pas en reste ! Eux qui commencent à être rompus à ce genre d’enquête 2.0 ont appris à doper leur référencement sur les moteurs de recherche grâce à Viadeo, LinkedIn ou autres doyoubuzz et about.me. Avec ces plateformes, le candidat devient le propre manager de son écosystème : il peut relier son compte twitter, son blog ou encore ses photos FlickR et ainsi partager son univers avec la communauté… et les potentiels recruteurs qui s’y trouvent.

Bien entendu, si les cabinets de conseil apportent toujours une vraie valeur ajoutée dans le recrutement du management et plus particulièrement du top management, ces mêmes managers soignent désormais avec la plus grande attention leur CV en ligne.

 

C’est indéniable : les réseaux sociaux pèsent véritablement dans la balance des recruteurs et cette semaine a d’ailleurs eu lieu la première conférence consacrée au sujet.  On y a notamment présenté à une assemblée experte le concept émergent de « marques employeurs » et comment celles-ci intègrent les réseaux sociaux dans leurs stratégies de recrutement en utilisant uniquement le buzz et la viralité sans passer par la publication traditionnelle d’offres d’emploi.

 

Les marques employeurs mettent ainsi en place des stratégies de contenus qui participent à la construction de leur image, notamment sur les réseaux sociaux. Les marques qui recrutent en utilisant le web 2.0 doivent alors produire des contenus de qualité,  identifier les populations et les cibles mais surtout choisir où les diffuser pour toucher directement les profils de candidats qui les intéressent.

 

La créativité et les communautés au service des RH

 

Grâce au digital, les campagnes de communication RH de ces dernières années ont pris des tournures beaucoup plus créatives. On se souvient notamment de la campagne de Linagora (Logiciels et services Open Source), en 2010, qui détournait les célèbres pubs de la marque de lingerie Aubade ou encore de l’advergame de l’US Army dont l’objectif était de recruter de nouveaux soldats en utilisant les techniques traditionnelles de la publicité pour recruter du personnel. Depuis, l’armée française a tenté l’expérience en lançant son serious games sur etremarin.fr.

Avec notre dernière campagne, « Join the Force », nous avons choisi de mettre en scène l’ADN de Wyplay (leader mondial en solutions logicielles pour opérateurs TV et créateur de box connectées pour SFR, Belgacom ou Vodafone). Nous avons ainsi créé une plateforme de recrutement à l’image de Wyplay – humaine, geek et connectée – et réalisé une vidéo virale qui s’adresse au candidat idéal, un geek au talent insoupçonné.

Autre indicateur de cette « révolution sociale » qui touche les RH : l’annonce, fin octobre, d’un partenariat entre Facebook  et le ministère américain du travail pour aider les américains à trouver un emploi. La compagnie de Mark Zuckerberg a d’ors et déjà ouvert un  « Social Jobs Partnership », une page Facebook  pédagogique à destination des demandeurs d’emploi qui compte déjà plus de 16.500 fans… Et il ne s’agit que d’une première pierre à l’édifice que le géant américain aux 600 millions de membres entend créer dans l’univers des RH ! Campagne de communication et étude sociologique sur les usages du web social des demandeurs d’emploi et des recruteurs devraient bientôt suivre. Le but de cette étude ? Développer et optimiser la diffusion et la viralité des annonces d’emploi sur Facebook.  Sûr que  Monster et LinkedIn apprécieront…

 

Manuel Diaz

Président de Emakina.FR