1. Accueil
  2. Réflexion
  3. L'idée
  4. Tesco offre ses légumes moches aux associations

Tesco offre ses légumes moches aux associations

Tesco offre ses légumes moches aux associations
Introduction
Pour réduire considérablement les déchets alimentaires, l’opération « Perfectly Imperfect » a été lancée au Royaume-Uni. Tesco est un des magasins précurseurs de cette opération.

Tesco génère environ 50 000 tonnes de gaspillage alimentaire par an, alors que plus de la moitié de ses déchets est comestible. Pour y remédier, le groupe britannique de grande distribution inaugure sa gamme « wonky veg » (légumes moches) et s’engage à offrir tous les produits frais non désirés aux associations.

Initialement « Perfectly Imperfect » offrait uniquement des panais et des pommes de terres invendus. Désormais une quinzaine de variétés de fruits et légumes, incluant carottes et pommes, complète l’opération et a été lancée dans 200 magasins.

De son côté Tesco officialise son partenariat avec les magasins FareShare, en charge de redistribuer les invendus aux associations. De plus, les managers de ces grandes surfaces sont en relation avec les associations pour leur reverser, au moins une fois par semaine, les aliments invendus. Plus de 800 points de ventes prendront part à l’opération d’ici à la fin de l’année, le concept ayant déjà été testé en Irlande dans une centaine d’enseignes.

L’opération génère 22 tonnes d’aliments invendus, l’équivalent de 50 000 repas. Tesco et FareShare veulent se joindre à 5 000 organismes de bienfaisances auxquels ils reverseront le surplus de nourriture. Ces organismes fournissent des repas aux personnes démunies, comme les SDF, les toxicomanes, les enfants et les personnes âgées.

Tous les efforts fournis par l’enseigne pour lutter contre le gaspillage alimentaire, sont également un moyen de redorer son image après un scandale financier, une vive critique de son service client et le mauvais traitement de ses fournisseurs.

« Ce n’est pas pour que les gens nous aiment de nouveau, mais plutôt pour être une entreprise responsable. Aujourd’hui les clients veulent savoir si les grandes surfaces dans lesquelles ils font leurs courses, sont engagées. Nous avons l’occasion, compte tenu de notre taille et de notre implantation dans tout le pays, de contribuer à améliorer nos services pour la communauté dans laquelle nous exerçons, alors pourquoi ne pas le faire ? » explique Dave Lewis, Directeur général de Tesco.

Un goût de déjà-vu ? En France Intermarché avait lancé une opération similaire en partenariat avec l’agence Marcel.

 

source photo