1. Accueil
  2. Réflexion
  3. Etude Marketing
  4. Une carte du monde sur l’utilisation globale d’internet

Une carte du monde sur l’utilisation globale d’internet

Une carte du monde sur l’utilisation globale d’internet
Introduction
Et si les pays étaient représentés selon leurs extensions internet ? C’est le projet de Nominet, qui propose une mappemonde un peu particulière.

« On dit souvent que les technologies de l’information et de la communication ont rendu le monde plus petit ». C’est avec ces mots que Nominet, entreprise chargée d’enregistrer les noms de domaine au Royaume-Uni, nous présente sa carte du monde numérique.

Internet représente plus de 3,2 milliards d’utilisateurs à travers le monde (contre 400 millions en 2000). Sa dimension internationale a été renforcée dès les années 80, lors de la mise en place d’un système pour allouer à chaque pays un espace dédié en ligne. Chacun a alors reçu un code composé de deux lettres. Les trois premiers à avoir reçu ces codes ont été les Etats-Unis (.us), le Royaume-Uni (.uk) et Israël (.il).

Ainsi, Nominet a choisi de s’en inspirer pour représenter visuellement l’utilisation globale d’internet. Le résultat représente un atlas redessiné en fonction du nombre de sites inscrits dans chaque « domaine ».

Un premier coup d’œil peut donner l’impression de similitudes avec la carte du monde réel. Cependant, en y regardant de plus près, on constate des différences majeures, à commencer par une croissance de l’Europe, un rétrécissement des Etats-Unis, une quasi-disparition de l’Afrique et une île mystérieuse géante en plein Pacifique.


L’Europe en ligne est bien plus grande que sa géographie réelle, notamment à cause d’une grande utilisation d’internet par la population. Au Royaume-Uni par exemple, en 2015, près de 4 adultes sur 5 se rendaient quotidiennement sur internet, et plus de 3 sur 4 ont acheté des biens ou des services en ligne. Avec 10,6 millions d’enregistrements, .uk est le 4ème plus important domaine de pays, avec un nouveau site .uk enregistré toutes les 20 secondes.

 

Les Etats-Unis sont une anomalie : malgré des usages importants sur internet, il y a peu d’enregistrements sous le domaine .us, le code « officiel » du pays. Les Américains et les entreprises préfèrent .com, qui est le domaine le plus répandu (123 millions d’enregistrements).

 

Une autre anomalie sont les îles Tokelau, situées au large du Pacifique. Avec 1 400 habitants, le domaine .tk enregistre 31 millions de site, devenant ainsi le deuxième du classement. Cette popularité est due à un modèle un peu particulier : les sites peuvent être enregistrés gratuitement, et générer des revenus via la publicité. Selon certaines études, les sites .tk représentent 1/6 du PIB des îles Tokelau.


Enfin, cette carte du monde 2.0 semble indiquer des corrélations entre les inégalités en ligne et sur le web… L’Afrique abrite plus d’un milliard d’habitants, pourtant elle est largement sous-représentée sur la carte…

 

Retrouvez toutes les informations