1. Accueil
  2. Réflexion
  3. Etude Marketing
  4. Pourquoi quittent-ils le milieu de la pub ?

Pourquoi quittent-ils le milieu de la pub ?

Pourquoi quittent-ils le milieu de la pub ?
Introduction

Une étude réalisée par 4A’s et LinkedIn met en relief les raisons qui poussent les gens à changer d’agence de publicité ou à quitter définitivement le milieu.

Selon le président de 4A’s Nancy Hill, ces raisons ne sont pas surprenantes mais consternantes.

 

Le chiffre d’affaires moyen de l’industrie de la publicité est généralement plus élevé que celui des industries connexes. L’écart en 2015 était d’environ 10% selon l’agence 4A’s.

 

L’industrie publicitaire est confrontée à des problèmes d’image et semble parfois ne pas répondre convenablement aux attentes des consommateurs, alors que toute sa stratégie repose sur le regard des gens.

 

« Cela fait maintenant quelques années que nos employés se plaignent de leurs conditions de travail. Aujourd’hui les statistiques montrent que le monde de la publicité a un réel problème d’image », déclarait Nancy Hill à Adweek. « Nous ne savons pas encore exactement ce qu’il faut faire pour y remédier, mais l’étude réalisée avec LinkedIn montre que ce problème est flagrant ».

 

54% des personnes interrogées expliquent avoir quitté la publicité en raison de perspectives d’évolution de carrière quasi-inexistantes. Selon elles, les salaires sont trop bas.

 

50% des gens disent vouloir effectuer des taches plus stimulantes et sont en désaccord avec le management des agences. 45% estiment mériter une rémunération plus élevée, des primes, des avantages sociaux conséquents et plus de reconnaissance.

 

Selon LinkedIn pour éviter ce type de difficultés, il faudrait que les agences de publicité communiquent d’une manière plus honnête sur leur fonctionnement et leur activité.

 

« La principale préoccupation des agences de publicité est la recherche de talents et nous n’avons pas le même budget que Google pour en recruter », a déclaré Jann Schwarz, Directeur Général chez LinkedIn. « La seule chose à faire : être en adéquation avec la personnalité des personnes recrutées, en fonction de ce qu’elles pourront accomplir ».

 

« Il incombe aux organismes tel que 4A’s d’aider les gens, qui travaillent dans l’industrie publicitaire, à se construire une réelle expérience. Trimer au travail ne doit pas être fatalité » explique Nancy Hill.

 

Les données de cette étude ont été collectées à partir de la plateforme de données de LinkedIn. Elles sont issues des réponses de 300 000 professionnels, dirigeants et cadres dans le milieu de la publicité. Ces agences ont été comparées avec huit autres agences dans les domaines du commerce, de la vente au détail et des biens de grande consommation.

 

source photo

Ajouter votre commentaire