1. Accueil
  2. Réflexion
  3. AdTech et MarTech
  4. Kezaco : le full-stack avec Jay Sears

Kezaco : le full-stack avec Jay Sears

Kezaco : le full-stack avec Jay Sears
Introduction

Si vous travaillez dans le marketing digital, vous avez très certainement entendu parler du full-stack. Ratecard décortique le sujet avec Jay Sears, SVP Rubicon Project.

Initialement, Rubicon Project fut connu en France comme étant un pionnier des Ad-Exchange, du RTB et plus précisément des solutions pour éditeurs. Julien Gardès, qui dirige actuellement le bureau Europe Continentale, ouvrit ainsi l’antenne française dès 2011. Une introduction en bourse plus tard (2014), la donne a considérablement changé comme nous l’a justement expliqué Jay Sears.

Si aux débuts du programmatique, il était concevable de confier une partie de son inventaire à l’outil SSP correspondant -cette partie pouvant être par exemple ses invendus, ou encore des emplacements publicitaires bien précis- aujourd’hui cela ne fait plus grand sens. En effet, si cette partie programmatique pouvait être considérée comme automatiquement optimisée, l’inventaire de façon globale ne l’était malheureusement pas : les campagnes vendues en direct étaient par exemple souvent priorisées dans l’adserver par rapport à l’achat programmatique. Cette pratique qui semble intuitivement correcte s’est en fait avérée dans certains cas destructrice de valeur.

Les plate-formes full-stack résolvent ce problème, en gérant de façon globale, holistique pour reprendre le mot du moment, l’ensemble de l’inventaire, en plaçant a priori sur un plan d’égalité les différentes sources de demande, et en gérant les différents canaux (display, mobile, vidéo,…). L’inventaire n’est alors plus fragmenté artificiellement, et la plateforme peut prendre des décisions d’optimisation globale de cet inventaire et plus généralement maximiser la monétisation de l’audience de l’éditeur. Admettez que ça fait envie !

Ajouter votre commentaire