1. Accueil
  2. Palmarès
  3. Le Prix francophone de la liberté de la presse décerné à l’Haïtienne Gaby Saget et à la Cambodgienne Chansophea Ung.

Le Prix francophone de la liberté de la presse décerné à l’Haïtienne Gaby Saget et à la Cambodgienne Chansophea Ung.

Le Prix francophone de la liberté de la presse décerné à l’Haïtienne Gaby Saget et à la Cambodgienne Chansophea Ung.
Introduction
Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, Geneviève Goëtzinger, Directrice déléguée de Radio France Internationale, et Jean-François Julliard, Secrétaire général de Reporters sans frontières, ont remis le jeudi 12 novembre 2009 le « Prix RFI – Reporters sans frontières – OIF – Prix francophone pour la liberté de la presse » à deux jeunes journalistes : […]

Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, Geneviève Goëtzinger, Directrice déléguée de Radio France Internationale, et Jean-François Julliard, Secrétaire général de Reporters sans frontières, ont remis le jeudi 12 novembre 2009 le « Prix RFI – Reporters sans frontières – OIF – Prix francophone pour la liberté de la presse » à deux jeunes journalistes :

Gaby SAGET (Haïti), lauréate dans la catégorie Radio « Prix Jean Hélène ». Son reportage intitulé « Les conditions de travail des ouvriers de la sous-traitance à Port-au-Prince » a été diffusé le 11 septembre 2009 sur les antennes de Radio Métropole.

Chansophea UNG (Cambodge), lauréate dans la catégorie «Presse écrite» (photo Ci-dessus). Son article intitulé « Bleus au corps, bleus à l’âme » a été publié dans Cambodge Soir Hebdo du 18 juin 2009.

La cérémonie de remise des prix s’est déroulée au CAPE (Centre d’Accueil de la Presse Etrangère à Paris), en présence du jury international du prix, présidé par Patrick Poivre d’Arvor, journaliste et écrivain, et composé notamment de Michèle Montas, journaliste, Porte-parole du Secrétaire général des Nations unies, Sidiki Kaba, Président d’Honneur de la Fédération internationale des droits de l’homme, Vice-président du Centre africain pour la démocratie et les droits de l’homme, et Alain Mabanckou, écrivain.

Créé en 2001, le Prix francophone de la liberté de la presse a pour but de découvrir et d’encourager les journalistes de l’espace francophone* et de les promouvoir sur le plan international. Il récompense le meilleur reportage d’actualité sur « Les droits de l’Homme » en presse écrite et en radio. Outre une reconnaissance publique et confraternelle essentielle dans un certain nombre de pays et importante à l’échelle internationale, les lauréats bénéficient chacun d’une dotation de 5 000 euros, d’une invitation de trois jours à Paris et d’une promotion internationale radio, TV et presse écrite.

Les 2 reportages sont en ligne sur www.rfi.fr, www.rsf.org et www.francophonie.org.

*Le prix est ouvert à 42 pays membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie (à l’exception des Etats membres de l’Union Européenne, du Canada, de la Suisse, de Monaco et d’Andorre) soit : Albanie, Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Cap-Vert, Centrafrique, Comores, Congo, République démocratique du Congo, Côte d’Ivoire, Djibouti, Dominique, Egypte, Gabon, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Guinée équatoriale, Haïti, Laos, Liban, Ex-République yougoslave de Macédoine, Madagascar, Mali, Maroc, Maurice, Mauritanie, Moldavie, Niger, Rwanda, Sainte-Lucie, Sao Tomé et Principe, Sénégal, Seychelles, Tchad, Thaïlande, Togo, Tunisie, Vanuatu et Vietnam.

 

 

 

 

Ajouter votre commentaire