Toyota Concept Store

Toyota lance un concept store pour séduire les millennials

Le 25 oct. 2017

« Pourquoi créer un énième concessionnaire automobile quand on s’aperçoit que les habitudes d’achat ont tant changé ? » Toyota lance un concept store qui pousse les jeunes à louer, plus qu'à acheter.

À Nagoya, à quelques pas de son siège, la marque met aujourd’hui en pratique ce qu’elle a appris de ses plus jeunes prospects et ouvre son service Drive to Go. Une offre pour les jeunes Japonais qui peuvent désormais louer une voiture et partir en escapade le temps d’un week-end, le tout en ayant le ventre bien rempli. Sur place, le concept store aux allures de maison scandinave propose de se sustenter de quelques snacks avant d’attraper ses clés et de prendre la route.

 

Mais les sandwichs, aussi bons soient-ils, sont loin d’être les seuls leviers d’attractions du lieu : sur place, les tarifs sont aussi flexibles qu’alléchants. Les frais de location d’un véhicule peuvent en effet passer de 1 000 ¥ de l’heure (soit un peu plus de 7 euros) pour une voiture à 14 300 ¥ (aux alentours de 106 euros) pour la location d’une fourgonnette. Pour les férus de camping sauvage, Toyota propose également à la location plusieurs types d’équipements adaptés. Enfin, et puisqu’il n’est jamais trop tôt pour commencer à fidéliser, la marque offre à ses jeunes visiteurs la possibilité de tester à la location son nouveau « tricycle » hybride i-ROAD alors même qu’il n’est pas encore commercialisé.
Dans le viseur du constructeur japonais, ces jeunes qui n’ont pas encore le pouvoir d’achat suffisant pour accéder à ce genre de bien, mais surtout pour qui posséder une voiture n’est ni une affaire de statut, ni une priorité. Face à ces nouvelles générations qui préfèrent partager et emprunter dans le but de s’affranchir de toutes contraintes, les marques doivent se réajuster :

« Aujourd’hui, la facilité d’accès est plus importante que la possession – surtout quand on parle de voitures. », explique Rei Inamoto, fondateur de la société Inamoto & Co qui a collaboré avec Toyota sur le projet. « Pourquoi créer un énième concessionnaire automobile quand on s’aperçoit que les habitudes d’achat ont autant changé ? », poursuit-il.

 

Une tendance de fond qui ne concerne pas que les jeunes et qui s’enracine dans les stratégies de différentes marques automobiles, à l’instar de BMW et de son service d’autopartage ReachNow. Du côté de chez Jaguar, on mise en ce moment sur des modèles d’abonnement à des cercles premiums. Dernier projet en date du constructeur ? La création d’un volant intelligent amovible qui permettrait à son propriétaire d’échanger son bolide contre un autre, quand bon lui semble.

Pas de panique, la mort de la propriété n’a pas encore sonné. En revanche, on ne dit pas non à plus de flexibilité !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour