1. Accueil
  2. Mondes créatifs
  3. Architecture
  4. La ville du futur flotte et n’a pas de gouvernement

La ville du futur flotte et n’a pas de gouvernement

Un concept de ville flottante par Seasteading
Introduction
Le gouvernement de Polynésie Française a validé la construction d’îles artificielles, qui pourraient bientôt être habitées.

Le « seasteading », c’est cette utopie des temps modernes qui vise à créer des îles indépendantes sur l’eau. Défendue par le Seasteading Institute depuis 2008, cette ambition pourrait permettre à la fois d’être une réponse au réchauffement climatique et à la montée des eaux, mais aussi de repenser les fonctionnements traditionnels des pays du monde moderne.

Patri Friedman, ex-employé de Google, a fondé cet institut un peu particulier grâce aux investissements d’un autre illuminé de la Silicon Valley : Peter Thiel, fondateur de PayPal. Dans un essai rédigé en 2009, ce dernier imaginait les villes flottantes comme le potentiel inexploré entre « le cyberespace et l’espace ». Dans les eaux internationales, les adeptes du concept espèrent construire des lieux où tout serait à réinventer, y compris les codes traditionnels de la société – gouvernements compris.

The Inside Story of Floating Islands in French Polynesia

L’idée a de quoi séduire les déçus-ues du système actuel… et les rêveurs-euses : Joe Quirk, Président du Seasteading Institute, a toujours été fasciné par le festival Burning Man, où de plus en plus d’inventeurs-trices et d’innovateurs-trices se réunissent. « Quiconque se rend au Burning Man (…) sera fasciné par la façon dont les règles n’observent pas leurs paramètres habituels » a-t-il confié au New York Times. « Les gouvernements ne s’améliorent pas avec le temps. Ils sont coincés dans des pratiques d’autrefois ».

Un exemple de seasteading

Le projet pourrait bien se concrétiser dans les prochaines années : la Polynésie Française a récemment signé un accord permettant au Seasteading Institute de développer des îles flottantes dans un espace dédié, avec des règles économiques et politiques propres. Pour mener à bien cette étape, les équipes ont créé une nouvelle entreprise : Blue Frontiers. « Cette collaboration initiée par les Tahitiens pourra créer des emplois, stimuler la croissance économique et favoriser la protection de l’environnement », a déclaré Randolph Henchken, Directeur Exécutif du Seasteading Institute.

Joe Quirk souhaite que ces villes d’un nouveau genre puissent voir le jour dès 2050. « Je veux en voir des milliers, et j’espère que chacune aura son propre mode de fonctionnement ».

Prêts-êtes à prendre le large ?

Ajouter votre commentaire