nuit-debout

Les ados accros à la politique

Le 17 févr. 2017

On les a si souvent présentés comme étant peu concernés par le sujet qu’on aurait presque oublié de leur proposer du contenu adapté… On rectifie le tir ?

On l’a tous entendu, à de multiples reprises : les jeunes ne votent pas. De toutes façons, la politique ne les intéresse pas. Pas vrai ?

L’idée est en tout cas ancrée dans les esprits. Conséquence directe : aucun contenu adapté n’est présenté aux plus jeunes. Un cercle vicieux, puisque sans proposition de valeur, difficile de les intéresser au sujet…

Et à en croire un pro des teens, la donne pourrait bien changer. Brian Robbins, CEO de la plateforme YouTube AwesomenessTV et expert en matière de contenus engageants, expliquait à la conférence Code Media que le phénomène Trump et ceux qui pourraient bien fleurir dans les mois à venir ont façonné un nouveau terreau… qui captive les jeunes.

Avant, avec mes fils, nous ne parlions que de basket. Et tout d’un coup, toutes nos conversations se sont mises à tourner autour de la politique et de ce qui se passe actuellement.

- Brian Robbins

Si l’homme d’affaires y voit évidemment une occasion de se diversifier et de faire toujours plus de vues, la tendance est intéressante et soulève plusieurs questions.

La stratégie sociale de Donald Trump n’a cessé d’alimenter les débats, en faisant un axe principal des élections américaines. Assez logiquement, les ados s’y sont intéressés : c’est vrai qu’en s’adressant à une cible sur ses terrains de jeux, on la capte plus facilement… Tout le monde l’a compris dans le secteur de la publicité… Visiblement un peu moins du côté des hommes politiques… Si certains se sont essayés aux réseaux sociaux, ce n’est pas toujours avec brio.

Loin de nous l’idée de vanter la verbe twittesque de Donald Trump, mais force est de constater que le bougre a investi la plateforme comme personne. Ou plutôt, si : comme les ados. Y partageant ses journées et ses états d’âme, il en a fait un véritable laboratoire de test, allant chercher les ficelles de l’influence en live, sans filtre et sans filet.

L’idée de Brian Robbins est similaire : habitué des contenus dédiés aux adolescents, il souhaite calquer la stratégie des YouTubeurs et des influenceurs qu’il invite sur ses chaînes pour proposer des programmes en adéquation avec les habitudes de consommation de son public. Un filon habile, presque évident… Et pourtant jamais exploité. AwesomenessTV est une entreprise du divertissement, pas d’actualités, et ne compte pas dévier de son cœur de métier. La politique est capable d’intéresser les jeunes ? Traitons le sujet comme ils l’aiment : façon show !

De ce côté-ci de l’Atlantique, les candidats ont tendance à ne privilégier qu’un électorat plus âgé : les programmes, les discours et les campagnes ne se concentrent que sur cette base très précise, faisant fi des revendications et des attentes de ceux qui sont pourtant déjà en âge de voter. Le seul qui se démarque sur le terrain est Jean-Luc Mélenchon, qui pour lancer sa chaîne YouTube a choisi d’écouter les conseils… d’un YouTubeur… Efficace, puisqu’il est le « premier YouTubeur politique de France ».

Avis à tous les autres...

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour