1. Accueil
  2. Entreprises innovantes
  3. Green
  4. Le zéro déchet a enfin sa maison

Le zéro déchet a enfin sa maison

Maison du Zéro Déchet
Introduction
Et cela se passe à Paris. A travers ateliers et rencontres, il sera possible d’apprendre à vivre sans gaspillage. L’expérience est tentante…

Vous pensez qu’arriver au zéro déchet est une galère sans nom ? Zero Waste France va vous prouver le contraire. Le 1er juillet, cette ONG qui lutte pour la protection de l’environnement, a ouvert la première « Maison du zéro déchet » de France. Située en contrebas de la butte Montmartre, dans le 18ème arrondissement de Paris, elle a pour but de montrer qu’une société sans gaspillage est possible. L’initiative est née lors du premier Festival Zero Waste organisé par l’association qui, fin juin 2016, avait réuni près de 5 000 personnes autour de cette problématique. Pour se financer, l’ONG a eu recours au crowdfunding. Sa campagne sur Ulule, terminée le 16 novembre 2016, a engendré 31 135 €.

« La vision de ce lieu est de faire se rencontrer tous les acteurs de la démarche zéro déchet », explique Flore Berlingen, directrice de Zero Waste France. La « Maison du zéro déchet » est composée de trois espaces. Le premier, la « boutique et consigne », vise à rassembler en un même endroit tous les produits nécessaires au recyclage des déchets, là où d’ordinaire, il faut arpenter plusieurs magasins avant de trouver le nécessaire. « On trouve dans la boutique tous les incontournables du mode de vie zéro déchet : lombricomposteur, cosmétiques solides, produits sans emballage… », énumère Flore Berlingen.

Intérieur boutique maison du zero dechet

Un deuxième espace propose ateliers et formations pour les personnes désireuses d’en apprendre plus sur ce mode de vie. « Plus de 50 événements sont déjà programmés pour la période entre juillet et septembre », détaille la directrice de Zero Waste France. Pour l’inauguration, vous pouviez par exemple fabriquer votre propre déodorant et dentifrice, assister à une démonstration de lombricompostage ou encore déguster des produits en emballages consignés. D’autres ateliers viendront, plus tard, compléter votre formation de traqueur de déchet : couture, réparation de téléphones, production de produits cosmétiques fait maison…

Enfin, un dernier espace est réservé aux bureaux de l’association qui, depuis sa création il y a 20 ans, a besoin de plus d’espace pour travailler. Car, même si le mode de vie sans compost est difficilement quantifiable, il gagne peu à peu les mentalités collectives. Zero Waste France revendique un réseau de 800 entrepreneurs qui, tous, « inventent ou réinventent des solutions dans le zéro déchet », nous assure Flore Berlingen. Alors, on s’y met ?

Crédit photo illustration : Stéphane Borghi.

Crédit photo texte : Edouard Marchal.

Ajouter votre commentaire