1. Accueil
  2. Nouveaux usages
  3. Signaux faibles
  4. K-Pop, la nouvelle vague venue d’Orient

K-Pop, la nouvelle vague venue d’Orient

K-Pop, la nouvelle vague venue d’Orient
Introduction
Vous avez aimé PSY ? Vous allez adorer Chick Chick. Bienvenue dans le monde de la K-Pop. Kyu C.Lee fut en 2012 un des artisans du succès planétaire du tube «Gangnam style». Interview par Laure de Carayon.

La tornade « K-pop » a fait le tour du monde avec le phénomène PSY, et la Chine n’a pas fait exception. Ces « boys/girls bands » mixent musique moderne, chansons populaires, danses et proposent des clips au style très graphique. Ils provoquent un buzz énorme et influencent massivement les industries de l’entertainment, des cosmétiques, de la mode et de l’électronique. Bienvenue dans la «K-culture» !

Kyu C.Lee est le CEO et producteur de Kino33Entertainment. Sa société coréenne est spécialisée dans les films et le divertissement musical. Connu sous le nom “Q” à Hollywood, il fut en 2012 aux avant-postes du succès planétaire du tube «Gangnam style» de PSY.

 

Laure de Carayon : Comment la vague Kpop a-t-elle touché la Chine, et en particulier l’internet Chinois ?

Kyu C.Lee CEO et producteur Kino33Entertainment : En plus du tube “Gangnam Style” de PSY, j’ai vu un programme chinois dans lequel une centaine de personnes suivent la chorégraphie du chanteur coréen Lim Chang Jun, derrière l’artiste, dans son clip “Open the Door”. Les gens attendent et sont à la recherche de nouveaux contenus qui sont différents de ceux de PSY. La chorégraphie “Open the Door” est différente, mais elle montre une danse très comique comme celle de PSY. Les gens l’ont adorée. Récemment en Chine, la pop star chinoise Rolling Wang a lancé une danse qui ressemble au “Gangnam Style” de PSY, avec la chanson “Chick Chick”. Avant de dire laquelle est la meilleure, la tendance des chansons qui s’appuient sur des chorégraphies, prévaut non seulement en Chine, mais partout dans le monde et ces chansons sont des succès mondiaux. Ce sont les tendances qui mènent à une nouvelle culture. Alors que l’intérêt pour la Corée a rapidement crû en raison de la K-pop, le nombre de touristes du monde entier, y compris de Chine vers la Corée, a été multiplié par 3 ces 2-3 dernières années. Les stars coréennes sont très actives sur les réseaux sociaux chinois, certaines d’entre elles sont très présentes sur Weibo (hybride de Facebook et Twitter). PSY a près de 25 million de fans et l’acteur Lee Minho 23 million. Et bien d’autres K-stars participent à différentes activités. Les concerts K-Pop ont lieu dans de nombreux endroits mais l’un des plus remarquables a eu lieu en juin dernier en Chine pour le 22ème anniversaire de la création des relations diplomatiques Corée-Chine. Parmi les nombreux concerts par le passé, il y eu la première de “OST Concert”. Il y a tellement de fans de musiques de K-drama, qu’il n’y a rien à redire qu’un concert soit intitulé «OST Concert » (OST : Original Sound Track).

 

Compte Weibo de Psy

 

Les applications social media coréennes Kakao Talk et Line ont été censurées momentanément en Chine et sont à nouveau accessibles depuis Août. Actuellement, Whats app et WeChat ont plus 400 millions de membres à travers le monde et Naver Line est une entreprise e-commerce coréenne qui compte également environ 400 millions d’utilisateurs. Line va passer à l’offensive en Chine sur le deuxième semestre 2015.

 

Quelles marques ont efficacement exploité le succès de la K-pop ?

Elles comptent parmi les marques coréennes préférées en Chine dans le secteur de la cosmétique. Amore et Missha ont suscité beaucoup d’attention et leur succès est étroitement lié à la K-pop. Comme la K-pop et les « drama » coréens sont adorés, les marques qui utilisent ces codes n’ont aucun mal à convaincre les stars de devenir leurs égéries. Et les gens essaient automatiquement d’utiliser les mêmes produits qui sont promus dans les chansons ou « drama ».

 

Groupe DBSK pour la marque de cosmétique coréenne Missha

 

Samsung et LG qui ont déjà été reconnus comme des marques de classe mondiale par leur excellente qualité, ont accéléré la popularité des marques coréennes en choisissant des stars de la K-pop comme modèles publicitaires. Cela vaudra le coup/coût pour les sociétés d’investissement étrangères d’investir compte tenu du caractère prometteur du business de l’entertainment coréen(1).

 

 

Combien de temps pensez-vous que ce «phénomène» va durer ?

Le succès de la K-pop n’est pas un phénomène qui s’est produit soudainement. Les contenus développés pendant des années, sont maintenant en train de rayonner et d’être aimés. La Kpop est la K-culture. La culture ne disparaît pas soudainement. La Corée a rapidement développé différents contenus « drama » et musique, basés sur l’atmosphère et les sentiments coréens et asiatiques. La Kpop qui peut sembler récente pour certaines personnes, va s’imposer comme un nouveau contenu/courant culturel qui peut connecter (avec) les gens partout dans le monde, au-delà de la musique et des contenus audiovisuels.

 

Laure de Carayon est fondatrice et CEO de China Connect.

 

*Kyu C.Lee sera speaker à China Connect  les 5-6 Mars prochains à Paris.

(1) LG capital, société basée à Singapour, appartenant à LVMH, a investi dans la société coréenne YG Entertainment, qui produit PSY.

 

Clip “Chick Chick” de Rolling Wang

    

 

Clip “Open the Door” de Lim Chang Jung’s

Ajouter votre commentaire