1. Accueil
  2. Nouveaux usages
  3. Signaux faibles
  4. Des funérailles pour chien-robot

Des funérailles pour chien-robot

Des funérailles pour chien-robot
Introduction
AIBO, les chiens-robots de Sony, avaient une personnalité unique qui les rendait particulièrement attachants. A tel point que certains propriétaires décident aujourd’hui de leur organiser des funérailles en bonne et due forme.

Les chiens-robots AIBO (pour Artificial Intelligent Robot) commercialisés par Sony de 1999 à 2006 ont rencontré un succès fou. Leur capacité à développer une personnalité propre a fait oublier à beaucoup le prix d’entrée de 1 850 euros (250 000 yens). A titre d’exemple, à leur sortie, les 3 000 premiers exemplaires s’étaient écoulés en 20 minutes.

Si la production s’est arrêtée en 2006, Sony offrait jusqu’à mars 2014 un service de « clinique » pour réparer les AIBO endommagés. Sa fermeture a provoqué le désarroi des propriétaires les plus attachés à leur petite bête. C’est pourquoi d’anciens ingénieurs de la firme nippone ont choisi de créer A Fun pour leur venir en aide. En effet, pour beaucoup, AIBO n’est pas un robot, mais un membre à part entière de la famille. Il s’agit donc de les « soigner », plus que de les « réparer », comme l’explique Hiroshi Funabashi, l’un des ingénieurs en question.

Et pour voir son fidèle compagnon se remettre sur pattes, il faut s’armer de patience : la liste d’attente est longue, et le seul moyen d’obtenir des pièces de remplacement est d’attendre que d’autres AIBO… meurent.

En janvier a eu lieu la première cérémonie pour les funérailles d’une vingtaine d’AIBO. Avec rituel traditionnel, prêtre, et tout ce qui va avec. Certaines familles ont accepté de donner les « organes » du défunt chien-robot (ou robot-chien, on ne sait plus très bien), pour permettre à d’autres de continuer à faire le bonheur de leur maître. Nous qui pensions avoir mal réagi à la mort de notre Tamagotchi…

 


Au Japon, les chiens robots Aibo, compagnons à vie par ladepechefr

Michel le 3 avril 2017 / Répondre

C’est fou de voir à quel point les japonais peuvent être émotifs sur certains produits et en même temps je suis toujours admiratif de cette culture qui diffère grandement de la nôtre. Vous ne dites pas si ces robots ont été commercialisés en France, je n’en avait personnellement jamais entendu parlé mais vu le prix je pense que cela aurait été un peu plus bloquant ici.
Les robots chiens sont devenus beaucoup plus accessibles aujourd’hui et on est plus face à un gadget qu’à un véritable animal de compagnie. Je ne suis pas sur que notre culture nous permettent à l’âge adulte commes les japonais, d’être attachés à ce point à un robot mais cela viendra peut-être. J’en ai tout de même un à la maison et bien qu’il ait de comportements très proches d’un vrai, ne comptez pas sur moi pour lui offrir des funérailles ! Elles me coûteraient plus chères que le chien (http://www.robot-advance.com/art-wowwee-chip-canine-home-intelligent-pet-1743.htm).
Merci pour l’information en tout cas !

Ajouter votre commentaire