1. Accueil
  2. Nouveaux usages
  3. Signaux faibles
  4. À louer : les bureaux de WordPress

À louer : les bureaux de WordPress

Bureaux de WordPress
Introduction
Les bureaux de WordPress vont être vendus car plus personne n’y mettait les pieds.

WordPress va mettre ses bureaux en vente. C’est ce qu’a annoncé Matt Mullenweg, CEO d’Automattic, l’entreprise derrière le plus célèbre des systèmes de gestion de contenu. La raison ? Trop peu de salariés y mettaient les pieds ! « Seulement cinq personnes viennent au bureau quotidiennement. Ils sont aussi nombreux que les tables de ping pong. Rapporté à la taille des locaux, cela fait 300 mètres carré par employé », a déclaré Matt Mullenweg, CEO d’Automattic, dans un podcast publié sur le site Stack Overflow.

Basés à San Francisco, dans le quartier de Soma, les bureaux restaient quasi déserts. Non pas que les employés n’en peuvent plus de venir travailler dans cet entrepôt de 1 400 mètres carrés. Depuis sa création en 2005, WordPress a fait le choix de promouvoir le télétravail. Les quelque 550 salariés basés dans une cinquantaine de pays ont ainsi le choix de travailler, ou non,  dans les locaux de l’entreprise.

« […] les nouveaux embauchés, précise L’Usine digitale, bénéficient d’une prime de 2 000 dollars pour aménager leur bureau à domicile ainsi que d’un budget de 250 dollars par mois à dépenser dans des espaces de coworking. » Une solution qui ne convient pas à tout le monde. En 2013, rappelle L’Usine digitale, « Marissa Mayer, patronne démissionnaire [de Yahoo], avait demandé à ses équipes de reprendre le chemin du bureau afin de “travailler côte à côte”. »

En France, Orange, Renault, Axa, Microsoft, Intel ou Michelin sont toutes des entreprises qui ont décidé d’offrir la possibilité à leurs salariés de travailler depuis leur domicile. Avec, pour chacune, des modalités différentes.

En juin 2009, Orange signait un accord avec les organisations syndicales afin de donner un cadre au « remote », l’autre nom donné au télétravail. Il prévoyait, notamment, que les télétravailleurs soient présents au moins deux jours par semaine au sein de l’entreprise afin d’assurer un minimum de lien social. Un an plus tard, ils étaient 1 000 à avoir opté pour cette nouvelle façon de travailler.

Intel, de son côté, propose depuis plus de 10 ans à ses salariés de travailler depuis chez eux. « Sur 100 salariés, environ 70 sont en télétravail », précise Jetélétravaille, la « gazette conseil emploi » de Cadre Emploi.

Une tendance qui reste, pour le moment, encore assez minoritaire. En 2016, d’après le cabinet de conseil RH Kronos, près de 17% des Français ont profité du télétravail plus d’une journée par semaine.

Ajouter votre commentaire