Jared, dans la série Silicon Valley, après plusieurs nuits sans dormir

Twitch, Snapchat, Amazon : qui est le champion… du burn-out ?

Le 5 juin 2018

La tech, ce n’est pas qu’intelligence artificielle et paillettes. C’est aussi une bonne dose de stress et de dépression. Une étude fait le point sur l’état des employés.

Quand on classe les entreprises de la tech, c’est souvent pour parler de compétitivité, d’usages, d'ICO ou de nouvelles fonctionnalités. L’application Blind, qui permet aux employés de s’exprimer de façon anonyme sur leur entreprise, explore un autre critère. Les équipes ont sondé les utilisateurs pour connaître leur ressenti par rapport à leur travail. Au total, ce sont près de 11 500 personnes travaillant dans 30 grandes entreprises technologiques qui ont été interrogées. A la question : « Souffrez-vous actuellement de burn-out ? » plus de 57% d’entre elles ont répondu « oui ».

Plus heureux chez Netflix qu’Amazon

Pour rappel, le burn-out est défini comme un syndrome d’épuisement professionnel, qui se caractérise par une fatigue à la fois physique et psychologique, un sentiment d’impuissance et de désespoir.

Sur les 30 entreprises interrogées, 25 enregistrent un taux de burn-out supérieur à 50%. Parmi les très mauvais élèves, on retrouve Credit Karma (une FinTech créée en 2006) à 70,73%, suivie de Twitch à 68,75% et Nvidia à 65,38%. Cette dernière avait fait parler d’elle en début d’année 2018 : l’entreprise avait annoncé qu’elle équiperait les véhicules d’Uber d’intelligence artificielle.

Côté réseaux sociaux, les employés de Snapchat ont répondu à 60,40% souffrir de burn-out, contre 53,85% pour ceux de chez Pinterest, 48,97% pour ceux de chez Facebook et 43,90% pour ceux de chez Twitter.

Malgré ses récents déboires, Facebook est le membre des GAFA qui s’en tire « le moins mal ». Chez Google, on frôle les 54% de burn-out, chez Apple on est à plus de 57%, et c’est Amazon qui arrive en tête avec plus de 59% des employés qui se déclarent en burn-out.

Le classement des entreprises où les employés souffrent de burn-out

Netflix est la seule entreprise du classement à passer sous la barre des 40%. Pour les équipes de Blind, ce n’est pas une surprise dans la mesure où ces résultats correspondent aux avis laissés par les employés sur l’application. Netflix est ainsi décrite comme une société où les salaires sont plutôt élevés, les horaires agréables, et l’ambiance au beau fixe.

 

De plus en plus de plateformes, à l’instar de Glassdoor, font office de « bulletins de notes » des entreprises : la parole des employés y est en général plus libérée – car totalement anonyme – que lors des sondages internes. Pour preuve, les équipes de Credit Karma ont tenu à réagir à la suite de la publication de cette étude. « Nous apprécions ce type d’initiative (…) mais mettons en doute les résultats étant donné le petit échantillon ainsi que les méthodes utilisés », a déclaré un porte-parole. Selon lui, les récents sondages menés en interne enregistrait un taux de satisfaction de 90% chez les employés…

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

L'actualité du jour